Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 19 juillet 2008

Brèves du jour

1-L’Amérique a changé... même si elle ne le sait pas encore:
-----Keynes de nouveau à l'ordre du jour ?----
"Avec la décision des autorités de venir en aide à Fannie et Freddie « les États-Unis ont basculé du libéralisme dans la social-démocratie. Ce n’est pas la première fois : ça s’était déjà passé en 1933, avec le New Deal, » rappelle Paul Jorion. Mais les remèdes proposés par Paulson n’ont cependant pas rassuré les marchés. Au lendemain de l’annonce des mesures de refinancement des agences, c’est l’ensemble du secteur bancaire qui décroche...."

2-Péages : le privé fait la loi, l’Etat promet d’agir… en 2009:
-------Un pactole inespéré--------
"Pour les sociétés d’autoroutes, tout va bien. Merci. Leurs chiffres d’affaires ont nettement progressé en 2007 : + 7,88 % en moyenne, pour un montant total de plus de 7,3 milliards d’euros . La bataille acharnée pour remporter les concessions, lors de la privatisation des autoroutes en décembre 2005, en valait donc bien la peine. Vinci (propriétaire du groupe ASF, + 6,1 %, 465,1 millions d’euros de bénéfices), Eiffage (groupe APRR, + 7,9 %, 341 millions d’euros de bénéfices) et Abertis (groupe Sanef, + 8,8 %, 197 millions d’euros en 2006) touchent le jackpot. Un jackpot toujours plus important, puisque 96 % à 98 % du chiffre d’affaires de ces sociétés proviennent des recettes péages, et que les automobilistes sont toujours plus nombreux à passer à la caisse...La Cour des comptes: dans un rapport, en février, elle a sérieusement épinglé les concessionnaires d’autoroutes. Selon les magistrats, leur politique tarifaire est «opaque pour les usagers» et «incohérente économiquement»....
-
Privatisation des autoroutes : le marché de dupes

3-Le Pape dénonce le matérialisme et l'Eglise fait des affaires
-----Papabusiness-------
"..."Ne vous laissez pas tromper par ceux qui voient en vous de simples consommateurs sur un marché offrant de multiples possibilités, où le choix en lui-même devient le bien, la nouveauté se fait passer pour beauté, l’expérience subjective remplace la vérité. Le Christ offre davantage!"Pendant ce temps, le site officiel des JMJ, lui, se fait l'apôtre d'un matérialisme fort peu catholique. A côté de ce que le site appelle "produits religieux", c'est-à-dire les traditionnelles croix (de 7,50 à 49,95 dollars australiens), bougies (11,95 dollars), médaillons (7,50 dollars tous produits confondus), les victimes de la mode papale pourront s’offrir bien d’autres choses..."
-Le Vatican, l'Argent et le Pouvoir

4- Qui a dit que le Tour de France ne pouvait pas se passer du dopage :
------Dopage : problème réglé...jusqu'au prochain tour!-------
"Parmi les tenants de la drogue obligatoire, on trouve en tête Jacques Anquetil, Louison Bobet, Joseph Bruyère, Freddy Maertens. Ce dernier explique : « qu’on n’achève pas le Tour de France en se contentant d’un bifteck quotidien. Celui qui prétend que c’est possible avec des moyens naturels est un menteur »....
- Actualité du dopage
>> Pédalez moins pour rouler plus...<<

5-Belgique : "L'intégration européenne a un effet désintégrateur sur les Etats" :
"Pour Philippe Moreau-Defarges, spécialiste des questions européennes à l'Institut français des relations internationales (IFRI), la crise identitaire que traverse la Belgique illustre l'affaiblissement des Etats dans un environnement démocratique prônant le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Selon lui, l'intégration européenne accélère naturellement cette désintégration des Etats...."
-
L'implosion à nos portes ?
-Belgique : la mondialisation à l’assaut de l’Etat nation

6-Obama:le miracle n’aura pas lieu :
"... « Où est donc passé Barack Obama ? » s’interrogeait il y a quelques jours The New York Times. Le Barack Obama qui a suscité tant d’espoir pour des catégories d’américains désespérés par les « Busheries » ou les abus de l’administration actuelle, où est-il donc le « Prophète » métis qui faisait la promesse il y a peu, de porter le « changement » faisant scandé un « Yes we can ! » messianique aux foules de partisans en transe ? Où est-il l’homme sans bagage qui semblait vouloir aller en croisade contre l’emprise des « grands financiers » sur Washington, la corruption, faire tomber les clivages et réconcilier l’Amérique avec elle-même ? Des questions que se posent à l’heure actuelle les militants du candidat démocrate, déboussolés par le nouveau Barack Obama..."
- OBAMA m' inquiète déjà...
- Les cinq revirements d'Obama


Aucun commentaire: