Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 31 juillet 2010

Petites mains en colère


Bangladesh : Travailleurs du textile:
_________de l'exploitation silencieuse à la révolte violente


-On n'en parle pas ou peu...

Les ouvriers du textile manifestent, une centaine de blessés
________"Le Bangladesh augmente de 80 % le salaire minimum de quelque 2,5 millions d'employés du secteur textile, après des mois de violentes manifestations.
On reste loin des standards occidentaux, puisque
le salaire minimum mensuel passe d'environ 23 $ à 43 $.Certains syndicats d'ouvriers ont accepté cette hausse, mais d'autres la jugent décevante, puisqu'ils demandaient initialement que le salaire soit triplé à environ 70 $ par mois.Le pays était touché depuis plusieurs mois par des manifestations violentes d'ouvriers demandant un meilleur salaire. Le mois dernier, des centaines de milliers d'employés avaient forcé la fermeture de 250 usines fabriquant des vêtements pour des chaînes occidentales comme Walmart, H&M, Zara et Carrefour.L'industrie textile s'avère vitale pour l'économie du Bangladesh : elle représente 12 milliards de dollars en exportations, soit 80 % de la valeur de tous les produits exportés par le pays." Les ouvriers du textile sont donc... moins pauvres
...dans l’enfer des ateliers de misère

___"L'industrie textile au Bangladesh emploie 3,5 millions de personnes.
En juin, les exportations ont battu un record en atteignant 1,72 milliard de dollars, soit la meilleure performance réalisée en quarante ans...."


__Les délocalisations de l'industrie textile continuent pour l'essentiel vers les pays où les coûts de main d'oeuvre sont les plus bas et les conditions de travail , indécentes
Les grands distributeurs font des super-profits sur le dos de millions de femmes scandaleusement exploitées:
«Les travailleuses des usines qui fournissent ces distributeurs travaillent jusqu'à 90 heures par semaine, leurs heures supplémentaires sont souvent non rémunérées et les salaires sont si bas qu'elles ne peuvent même pas nourrir correctement leur famille. Si elles tentent de s'organiser pour faire respecter leurs droits, elles sont menacées ou renvoyées», explique Carole Crabbé, coordinatrice de la Campagne Vêtements Propres. « Par leur taille et la pression irraisonnable qu’ils exercent sur les prix, les grands distributeurs mènent la tendance mondiale au nivellement par le bas des conditions de travail ».
___________"0,2 €
, c'est ce qui revient à la couturière de Chine, d'Inde, du Bangladesh ou d'ailleurs qui a fabriqué un t-shirt vendu 20 € chez Carrefour, Cora, Aldi, Lidl, Trafic...*Et 20 cents, ce n'est pas suffisant pour se loger, se nourrir, se vêtir, aller à l'école, avoir accès aux soins de santé...Pourquoi si peu ? Parce que les grandes surfaces sont des superpuissances économiques en situation de quasi monopole. Elles concentrent un pouvoir énorme qui leur permet d'imposer leurs lois aux travailleurs du Sud et du Nord."
___Il serait temps de
repenser les délocalisations

_Les pays européens ont exprimé leur inquiétude face aux mouvements au Bangladesh, craignant pour leur approvisionnement...
Sans commentaire!...
____________
"Le sucre serait trop cher, si l’on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves..."("Montesquieu : De l'esprit des lois)

Aucun commentaire: