Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

dimanche 8 août 2010

Petites lueurs au M.O.

Baliser le terrain de la paix...



-Au coeur d'une situation de blocage, de durcissement et de peur, qui fait de plus en plus désespérer d'une paix prochaine, deux initiatives, _après celle de JCall_, certes limitées et symboliques, mais portant l'espoir d'un possible rapprochement futur, par le biais de deux micro initiatives : l'action sportive et l'expression musicale. Quand la situation est si préoccupante, on se raccroche à quelques signes, pour ne pas être trop déprimé.
En fait, des échanges de toutes natures, souvent discrets et inaudibles, n'ont jamais cessé
entre les plus modérés des deux parties.



__-Créer un orchestre symphonique israëlo-palestinien: Daniel Barenboïm l'a fait , malgré tous les obstacles, les oppositions, venant surtout de sa propre communauté.
____"La formation musicale, le West-Eastern Divan Orchestra constitue l’accord parfait, la réunion musicale et artistique entre deux pays qui se refusent, depuis plusieurs années, à la paix.Avec cette farouche volonté de défendre la musique allemande et de s’opposer à la colonisation de la Cisjordanie, cet Israélien d’origine argentine, s’attire la haine des intégristes juifs. D’ailleurs, les déclarations des ultra-orthodoxes du parti Shass n’ont pas manqué lors de son attribution du passeport palestinien...."
-Daniel Barenboïm: ''La culture permet de mieux se comprendre''-
-Interview de Daniel Barenboim - ARTE
-Daniel Barenboïm parle..

-L’Orchestre national palestinien, avant l’Etat

__-Associer des jeunes des deux camps pour accomplir un projet commun de collaboration et de dépassement dans l'effort conjugué vers le sommet du Mont-Blanc, une association l'a réalisé avec succès.
____________"Nous avons prouvé que l'on pouvait relever un défi en construisant un groupe solide, même quand ce challenge est aussi haut que le Mont-Blanc"...
"Au départ nous étions des étrangers les uns pour les autres, mais aujourd'hui nous sommes de vrais amis", relate de son côté l'étudiant palestinien Nadim Zubidat.
"Avec cette expédition, nous n'avons pas essayé de résoudre le conflit israélo-palestinien. Nous avons voulu montrer que quel que soit le côté où l'on se trouve, il est important de se regarder différemment. Si nous avons pu le faire, d'autres pourront nous emboîter le pas", a-t-il ajouté.
"L'expérience vécue lors de cette escalade par des gens qui n'ont pas l'habitude de la haute montagne et du froid est inoubliable, et source de grands espoirs. Il faut se parler, dialoguer et entreprendre des projets concrets", a souligné Massimo Sandri, président de l'association Coexistences.
A l'issue de leur exploit, les participants se sont engagés à présenter leur expérience dans des écoles juives et arabes en Israël." (AFP)
_____________
-Un conflit si simple à résoudre?...-
........Mais il y a encore loin de la coupe aux lèvres
-Le risque suicidaire de l'isolement
___________________________________
-Article repris sur Agoravox

Aucun commentaire: