Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 10 septembre 2010

Evangélistes de combat

Brûler les livres :

retour à des périodes sinistres de l'histoire?






Le pasteur Jones, dans sa radicalité,ne représente pas la position de tous les courants évangéliques de la Bible Belt, mais il est tout de même l' incarnation d'une tendance commune à ces multiples communautés religieuses ,représentant un électorat incontournable, qui ont pris surtout de l'importance depuis l'accès de Reagan à la présidence,exerçant un lobbying efficace, et surtout depuis le 11 septembre, à partir duquel l'instrumentalisation de l'événement a été exploitée à des fins géopolitiques par l'équipe présidentielle, s'appuyant sur l'idée de Choc des civilisations.
Son intention folle, dangereuse et provocatrice, condamnée assez unanimement, est certes une occasion de promouvoir son groupe très minoritaire, mais il relève aussi sans doute d'une intention: diviser un peu plus les Américains, exacerber les tensions liées à une crise qui dure, contribuer à durcir l'opposition républicaine (1) à un Président fragilisé, parfois stigmatisé comme "musulman", renforcer un peu plus l'amalgame déjà trop répandu entre musulmans et arabes, entre arabes et fondamentalisme musulman et terrorisme ,conforter une islamophobie latente , dans le sillage du slogan manichéen de l'Axe du Mal, thématisé par la présidence Bush, pour préparer les offensives contre l'Irak et l'Afghanistan et diaboliser l'Iran.

(1)"Les principaux leaders républicains ne soutiennent pas Terry Jones, mais ils ne le condamnent pas non plus. Ils sont embêtés par cette affaire, car en s'exprimant contre lui, ils risqueraient de perdre des voix. Ils ne peuvent pas non plus soutenir un personnage aussi ridicule. Leur défi va être de surfer sur cette vague xénophobe sans se salir les mains."(S.Mouillard)

"...L'islam est considéré par ces évangéliques radicaux comme une fausse religion. Selon eux, les juifs sont dans l'erreur, car ils n'ont pas encore reconnu le Christ, mais leur religion a le droit d'exister. Pas l'islam. Fait d'ignorance et de repliement sur des stéréotypes, leur mouvement se fonde, par exemple, sur une représentation démoniaque de Mahomet, un meurtrier considéré comme l'instrument du diable. Pour eux, l'islam est une religion cruelle et violente. Un autre terme très utilisé, c'est celui «d'islamo-fascisme». Remis au goût du jour par l'administration Bush, il permet de faire l'amalgame entre les organisations comme le Hamas ou le Hezbollah et l'islam dans son ensemble.__Ce qui est assez nouveau dans les mouvements comme celui de Jones, c'est l'opposition entre islam et judaïsme. Il y a une cinquantaine d'années, les églises xénophobes étaient antisémites. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Le judaïsme est revenu en grâce. Désormais, on s'attaque surtout à l'islam. C'est caractéristique d'une frange radicale du sionisme chrétien._D'un mélange de croyances religieuses et de considérations géopolitiques. La logique est la suivante: les ennemis de ces Eglises - notamment depuis le 11-Septembre - sont les arabes et les musulmans. Israël est le principal allié des Etats-Unis au Proche-Orient. Par conséquent, ces mouvements évangéliques radicaux épargnent les juifs et s'en prennent uniquement aux musulmans..." (S.Mouillard)
_-Quand le Pentagone brûle des livres____________________

-La religion aux USA
-Les évangélistes à l'assaut du monde
-Le puritanisme, des origines à nos jours
-Aspects du sionisme chrétien
-Dieu est-il américain?







Aucun commentaire: