Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 20 septembre 2010

Thérouanne: cité disparue

Que faire d'une journée dédiée au patrimoine?



Visiter l'Elysée? Non merci, sans intérêt...
Revoir les trésors d'Arras ou de Cambrai. Pourquoi pas?...
Mais il y a plus près: aller sur les traces d'une cité fantôme au passé prestigieux, quasiment inconnue, sauf par quelques historiens et archéologues, qui se présente aujourd'hui comme un banal village, qui a grandi, depuis le 16°siècle, en marge de ruines insoupçonnées pendant longtemps:

_____THEROUANNE fera l'affaire





Une histoire passionnante.
Aujourd'hui, une petite bourgade de quelque mille habitants.

Autrefois, une cité importante qui rayonnait dans une bonne partie du Nord-Ouest de la France . Une ville oubliée. Une cathédrale parmi les plus grandes du nord de la France.
Disparue, entièrement rasée sur ordre de Charles Quint, en 1553
Une cité française, pointe avancée du Royaume, enclavée, sans doute trop négligée, qui faisait de l'ombre à son empire.
Un lieu depuis longtemps habité,déjà tête de pont des légions de César, désireux de pousser ses pions au-delà de la Manche, en "Bretagne", dont l'ambition était contrariée par un milieu difficile (marais, forêts denses) et la résistance d'un peuple combatif: les Morins, "vivant à l'extrêmité du mond connu"...
Un carrefour important de voies romaines.
Un évêché trés puissant pendant longtemps.
François I° y passa, Henri II y tenait, comme "l'oreiller de la France"...

Et Thérouanne fut détruite, comme Carthage (
delenda est ...! DELETI MORINI!)
_
(ci-dessus,le manuscrit, signé par Charles Quint,ordonnant la destruction)_
Saint-Omer profita de sa chute. Une très importante cathédrale volatilisée.
Aujourd'hui, quelques archéologues s'acharnent à mettre à jour
des parties d'un site immense, quelques semaines par an. L'Ecole des Chartes y participe.
Travail de titan, sans moyens suffisants, qui ne révélera son efficacité que sur une longue durée.
__Rendez-vous dans cinquante ans, pour une prochaine journée du patrimoine.
En attendant, on peut visiter...

NB: Les contours des remparts de l'ancienne ville correspondent à peu près au triangle de rideau d'arbres qui apparaissent sur Google-earth, englobant la partie nord du village

________________________
Article repris dans Agoravox

Aucun commentaire: