Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 8 avril 2011

Petit soldat de l'Elysée

Ultime bataille, perdue d'avance

Passé de l'ombre à la lumière, chassant sur les terres de Marine, en service commandé, le rabatteur de voix en fait des tonnes....Ce n'est pas un dérapage.
Objectif: sauver les meubles pour 2012
Mais sans doute politiquement suicidaire...

Malgré quelques critiques de Mme Lagarde sur l'immigration légale, l'homme de la "croisade" persiste et signe.

Une stratégie assez claire:
"Avec Claude Guéant, la droite majoritaire n'est plus qu'à un pas de l'immigration zéro prônée par le FN. Musulmans, immigration, France, croisade: depuis son entrée en fonction le 27 février, le ministre de l'intérieur braconne sur les terres de l'extrême droite. Méthodiquement: la récurrence de ses déclarations empêche de les considérer comme des dérapages. Mises bout à bout, elles construisent un paysage idéologique cohérent salué par Marine Le Pen qui a symboliquement délivré à l'ex-préfet le titre d'«adhérent d'honneur»
de son parti. Leur répétition ne permet pas non plus de penser que leur auteur fait cavalier seul. Avec l'aval de Nicolas Sarkozy, c'est le socle droitier de la campagne présidentielle de 2012 qui prend forme...
Maladresses? ... Le premier flic de France agit en connaissance de cause quand il s'empare des questions migratoires et religieuses... Comme son mentor, il lance des polémiques, convaincu d'en tirer profit. II sait qu'il n'a pas été élu, mais avoir été choisi par Nicolas Sarkozy lui suffit pour aller chercher, à l'extrême droite, les voix dont le chef de l'État a besoin pour espérer rester président cinq ans de plus. Le poste même de ministre de l'immigration a été créé dans cette optique. Ce qui explique peut-être le crescendo à sa tête depuis 2007..
." (C.Fouteau)
_________________
___Claude Guéant, le cerveau du Président, jamais élu, l'éminence grise incontournable
"
Un homme incarne aujourd'hui, plus que d'autres, le grand désordre qui a gagné l'exécutif : Claude Guéant. Le secrétaire général de l'Elysée a désormais acquis un poids tel, qu'il devient possible de douter des capacités du président en titre. Et si Guéant, préfet ayant cheminé depuis vingt ans dans les réseaux de la police et du renseignement, ayant accompagné depuis dix ans Nicolas Sarkozy dont il connaît tout, était le véritable président?...Certains, même à droite, s'offusquent de longue date d'une telle omniprésence; François Fillon a dit publiquement son mécontentement de voir les «collaborateurs» du président occuper une telle place, visant tout autant Claude Guéant que le «conseiller spécial» Henri Guaino, aujourd'hui marginalisé. Jamais de toute la Ve République, un secrétaire général de l'Elysée n'a eu autant de poids, de pouvoirs, allant jusqu'à s'autoriser à apparaître publiquement pour mieux signifier qui est le patron..." (F.Bonnet)
_________
"...Alors qu'il vient de quitter son poste à Dakar, Jean-Christophe Rufin s'est également attardé dans son texte donné au Monde sur la gestion des affaires africaines: «Ces dernières années, un mode de gouvernance particulier s'est construit: les affaires africaines les plus sensibles sont tranchées par Claude Guéant, qui est un préfet et n'a pas une connaissance particulière de l'Afrique. Dans ce domaine qu'il s'est réservé, le secrétaire général de la présidence agit d'autant plus librement qu'il n'en répond ni devant l'Assemblée ni devant le gouvernement. Il dépend du seul président de la République, dont j'ignore s'il est complètement informé des initiatives de son collaborateur.» (Pierre Puchot)

Aucun commentaire: