Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

dimanche 17 juillet 2011

Brèves du dimanche

1__Banques européennes: camouflage...
-"
L’Europe vient de franchir un pas dangereux pour sa crédibilité : si au cours des premiers stress tests il y a deux ans elle avait refusé de voir la situation en face, l’Autorité Bancaire Européenne annonçait des tests plus sévères. Aujourd’hui, alors que la situation est infiniment plus grave elle a accepté de camoufler une situation infiniment dangereuse pour une partie de son système bancaire..."
-Stress tests : les banques auraient 80 milliards à lever
-PLONGÉE EN APNÉE: "En définitive, qu’est ce que les stress tests de l’EBA ont bien pu montrer ? Que la mesure des risques financiers que font prendre les banques est un art dont l’apprentissage ne fait que commencer et dont l’aboutissement est très incertain, faute d’interdiction ou de stricte régulation des instruments financiers qu’elles utilisent, en raison d’un shadow banking, dont la seule existence n’a même pas été évoquée par le régulateur en chef."

2__Google power
-"Ne cherchez pas sur Google une information publiée sur les sites de journaux belge francophones (Le Soir, La Libre Belgique…) : ces derniers ont disparu de l'écran radar du moteur de recherche. Voilà ce qui arrive quand on défie le géant américain…"
(__Dernière heure: Les sites des journaux belges de nouveau accessibles via Google__)
-Googelisation généralisée?
-Offensive de charme de Google en France

3__Krach immobilier
: bientôt en France?
-"...Le marché immobilier parisien présente des caractéristiques inquiétantes : les prix du mètre carré ont pris la bagatelle de mille euros en six mois, pour atteindre un nouveau sommet 235% plus élevé qu’en 1998 ! Pire, entre temps, les taux sont remontés d’à peine plus de 3% à près de 4%, renchérissant plus encore le coût complet d’achat. Enfin, le niveau des transactions a diminué, signe classique d’un retournement de marché. Bref, tous les indicateurs passent au rouge..."

4__Patriotisme ou nationalisme?
-Point d'histoire..."Le premier défilé militaire a lieu le 14 juillet 1880 dans un contexte de propagande ethno-nationaliste suite à la défaite de Sedan. Cette année -là, Savorgnan de Brazza fonde Brazzaville et l’année suivante, toujours au Congo, le traité Makoko déclenche une fièvre nationaliste suivi d’une succession de surenchères de la part des nations impérialistes qui mèneront au « big scramble for africa » et à la conférence de Berlin. L’acte de naissance du défilé est doublement lié à la constitution de la « plus grande France » donc de l’empire colonial et à l’antagonisme franco-allemand. L’organisation de l’armée de la troisième république en sera profondément affectée..."(Tiptop)
-Sur les origines du défilé du 14 Juillet
-Eva Joly met son "patriotisme"en avant
-« Messieurs, le 14-Juillet est une fête, déclara Victor Hugo à la tribune du Sénat le 3 juillet 1880 . Quelle est cette fête ? Cette fête est une fête populaire. Voyez la joie qui rayonne sur tous les visages, écoutez la rumeur qui sort de toutes les bouches. C'est plus qu'une fête populaire, c'est une fête nationale. Regardez ces bannières, entendez ces acclamations. C'est plus qu'une fête nationale, c'est une fête universelle. Constatez sur tous les fronts, anglais, espagnols, italiens, le même enthousiasme ; il n'y a plus d'étrangers. »

5__Financer l'avenir sans creuser la dette?
-"...
Notre modèle de développement se révèle intenable car il mine les conditions même d’existence de l’humanité. Alors que nous atteignons les limites écologiques de notre planète, l’économie actuelle est incapable d’anticiper cette évolution. Bien au contraire, la recherche exclusive de la croissance des biens matériels accentue le phénomène. Réchauffement climatique, désertification, épuisement accéléré des stocks de ressources naturelles fossiles et renouvelables, dégradation des écosystèmes et des services écologiques que nous en tirons, tous les rapports convergent . Nous sommes en train de détruire le socle naturel dont nous dépendons. Notre modèle économique se révèle également insoutenable socialement tant la misère continue à côtoyer l’opulence en dépit de décennies de croissance..."

Aucun commentaire: