Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 19 mars 2012

Internet: fin d'une utopie?

La liberté du Net: mise à mort programmée?

___Le web est né sous le signe de la liberté des échanges, par nature et par définition.
Par delà les frontières, les cultures.
Assiste-t-on aujourd'hui à
la fin d'une utopie ?
Les Etats, des groupes privés, cherchent de plus en plus à contrôler un pouvoir qui leur échappe, des flux d'informations et des données nuisant à leurs intérêts.
La résistance s'organise contre une intrusion qui dénature totalement le projet.
Cette volonté de gouvernance est ambiguë. Il peut se justifier dans certains cas, pour les questions liées au contrôle de certains réseaux liés à des formes majeures de délinquance, mais le risque d'un contrôle d'Etat à des fins politiques n'est pas imaginaire, pas plus que l'emprise privée, commerciale sur certains contenus de la toile.
___Toutes ces tendances, déjà existantes ou perceptibles, mettent en péril l'édifice lui-même, comme la prise de de contrôle par des groupes commerciaux des radios libres à partir de 1981 a totalement dénaturé leur objectif et leur esprit.
__Déjà Hadopi , tel qu'il fut institutionnalisé, avait suscité maintes réserves, car profitant surtout aux intérêts privés, à la source de la diffusion de biens culturels.
_Avec SOPA et PIPA, la crainte s'accentue d'un filtrage du net à grande échelle, malgré des réticences exprimées sur les risques et la constitutionnalité des mesures de blocage envisagés
"Mi-janvier, la Maison Blanche s'est (heureusement) désolidarisée des projets de loi examinés par le Congrès. "Nous considérons que le piratage sur Internet est un grave problème qui nécessite une réponse législative sérieuse, mais nous ne soutiendrons pas une législation qui réduit la liberté d'expression, augmente les risques pour la sécurité cybernétique et sape le dynamisme et le caractère innovant de l'Internet mondial"
Pour combien de temps?...
___Face à l'ACTA, l'Hadopi international, les inquiétudes grandissent encore. Le texte est signé par l'UE, mais pas encore entériné. Il fait l'objet d'âpres discussions, car placé sous le signe de l'arbitraire.
le Web se mobilise . « Cela signifierait que les missions de police (surveillance et collection de preuves) et de justice (sanctions) puissent être confiées aux acteurs privés, contournant ainsi l'autorité judiciaire et le droit à un procès équitable. »
Le caractère flou des textes peut favoriser toutes les dérives
Peu compatibles avec la Charte européenne des droits fondamentaux
__La quadrature du net est de toutes manières absurde, tout comme est irréalisable la quadrature du cercle.
Bientôt une enterrement de première classe?...
Un débat s'impose.

______________________Mais il y a pire. Il se prépare un méga cyber espion européen
"Pire qu' ACTA, PIPA et SOPA réunis, il y a INDECT, le grand oublié des pétitions qui tournent en ce moment. Lancé en silence le 1er janvier 2009, le programme européen de recherche INDECT est étallé sur 5 ans. C'est le temps nécessaire pour mettre en place ce méga cyber espion.
Officiellement, la Commission Européenne a chargé le consortium INDECT de mettre en place "
un système intelligent d'information permettant l'observation, la recherche et la détection en vue d'assurer la sécurité des citoyens dans un environnement urbain" et dont le but est en fait "la détection automatique des menaces, des comportements anormaux ou de violence.". Voilà qui a le mérite d'être explicite ...
_Au nom de notre "sacro-sainte" sécurité, il se construit un monde où notre liberté semble fondre comme neige au soleil. Le consortium INDECT est en train de plancher très discrètement sur une sorte de méga robot qui épluchera minutieusement et automatique
ment tous les sites internet, les forums de discussion, les FTP, les P2P et même nos ordinateurs personnels ... Une sorte de clône du projet ECHELON des Etats-Unis. Les informations collectées seront traitées par des programmes qui seront en mesure de comprendre et d'enregistrer les relations entre les individus ainsi que les diverses organisations aux quelles ils appartiennent. Avec en prime, la création automatique de dossiers sur les individus et les différentes oragnisations. Autant dire que notre vie privée ne l'est plus du tout. Il en ressortira une méga base de données extrêment détaillée et pointue de chacun d'entre nous. Il y est même question d'inclure le fichier ADN des Européen ainsi que leurs goûts et préférences !!!
Big Brother est bien là ...
" (SM Allard)
____Ces nouveaux moyens peuvent être utilisés pour le pire.
L'utopie informatique est née aux USA.
Elle pourrait bien mourir là-bas...
_________________________Mais le pire n'est jamais sûr...
____
-UK: surveillance généralisée?

Aucun commentaire: