Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 24 juillet 2012

Colorado: les armes et les larmes

 ____Pour que rien ne change...
Aux USA, les drames se répètent à intervalles réguliers .
Une banalisation effrayante.
On se souvient encore de  Columbine, du drame en  Arizona, etc...
le colt fait la loi, grâce à un lobby des armes puissant,
chaque fois, on pleure, on prie, on espère...mais rien ne change
Malgré les soul-searching,  on ne cherche pas les causes, on ne s'interroge pas sur l'histoire.
D'un côté la douleur et le désarroi de bon père de famille, de l'autre, l'intérêt des  marchands d'armes.
L'hypocrisie est totale.
Obama et Romney ne sont pas chauds pour contrôler mieux les armes.
 La fusillade au Colorado ne changera rien au débat sur le contrôle des armes, tant qu' Obama esquivera le sujet .

Un lobby à 2,9 millions de dollar...« Nous voulons une autre Amérique, où un jeune comme Trayvon Martin puisse aller au magasin s’acheter des bonbons sans se faire tirer dessus », explique Dan Gross en référence au meurtre en Floride, il y a quelques semaines, d’un jeune garçon noir qu’un voisin avait pris pour un rôdeur.« Pour avoir vécu une telle tragédie, je vous dis que nous ne voulons plus des marques de sympathie (des hommes politiques), nous voulons des actions concrètes », prévient-il sur le site de son association. « La lâcheté politique n’est plus une excuse sur cette question de vie ou de mort. » 
Rassemblement "pro-gun" dans le Maine© Renaud Ceccotti-Ricci
« Il est temps que le Congrès arrête de suivre les seules recommandations des lobbys comme la NRA », explique-t-il. Selon le site opensecrets.org, qui étudie les lobbys à Washington, la NRA aurait ainsi dépensé 2,9 millions de dollars en 2011 pour convaincre les membres du Congrès de les soutenir. À l’inverse, les lobbyistes favorables à une législation plus stricte auraient à peine dépensé 10 % de cette somme (240 000 dollars)… Si 88 % de ces sommes ont été utilisés pour soutenir des républicains, 12 % l’ont été pour des démocrates.Obama est certes d’ores et déjà assuré de ne pas avoir les votes des plus radicaux du lobby pro-gun, les 4 millions de membres affichés de la NRA. Mais dans un pays où 32 % des foyers possèdent au moins une arme à feu, certains d’entre-eux, plus modérés, ont voté pour le président démocrate en 2008. La question est toutefois si sensible pour eux, que s’il décidait de prendre une mesure allant à l’encontre de leurs convictions, il y a fort à parier qu’ils se tourneraient vers Mitt Romney en novembre prochain.« Il est des combats qui valent la peine de perdre en politique. Éviter qu’un tel carnage ne se reproduise en fait partie », estime pour sa part Ed Randell, ancien gouverneur de Pennsylvanie et principal critique du président Obama au sein du parti démocrate, qui refuse tout calcul sur cette question. Il est toutefois bien seul. Si le massacre de Columbine, la tuerie de Tucson dans l’Arizona et le meurtre de Trayvon Martin n’ont pas fait changer les mentalités, il y a peu de chances que cette nouvelle catastrophe y parvienne plus aisément..." (Mediapart)
_________________
- Tuerie d'Aurora : envolée des ventes d'armes dans le Colorado
- La "liberté" de tirer 100 cartouches sans recharger
- Michaël Moore : « Nous, Américains, sommes des tueurs incroyablement bons »
- Les Mexicains victimes d'armes américaines
_________________
-Paru dans Agoravox

Aucun commentaire: