Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 14 juillet 2012

La "vie vélo"

___________________________________________________Billet du 16 Juillet____
 Quand on partait de bon matin... ♪♫♪♫

 __Je roule, donc je suis, oserait-on dire.
Mais l'esprit de Descartes en perdrait les pédales...
Disons plutôt, comme  Fournel: tant que je pédale, je tourne rond.
Car le vélo, régulièrement pratiqué, a le pouvoir de stimuler les sens, une existence moins distraite, d'éliminer letoxines de la pensée.
Certains y voient comme un exercice spirituel .
Rien à voir avec St Ignace. Disons plus modestement, un exercice (de masochisme), d'hygiène mentale.
D'autres y trouvent une source inattendue d'inspiration.
 Il y a   mille et une raisons de faire du vélo.
 _____Le vélo peut être un mode de vie.
Presque une philosophie en action, même en haute intensité, ce qui ne fait pas l'unanimité dans le monde varié des amoureux de le petite reine.
La vélosophie , bien loin de l'esprit des bourreaux du bitume, du vélobusiness,  est un état d'esprit, qui peut parfois prendre une forme virale, créant une forme étrange de dépendance...
Chaque cycliste assidu a une relation particulière avec sa bécane, très intime, tissée au cours du temps, souvent depuis l'enfance.
 Le vélo revient en force, même là où on ne l'attendait pas ou plus...
Ce n'est pas que pour les bourrins...qui ne voient que la ligne d'arrivée. Même s'il peut mener loin, il n'est pas d'abord de l'ordre du quantitatif, il reste une expérience intime, offrant un contact particulier avec le milieu traversé.
 _______Professeur historien romancier poète, Bernard Chambaz a aussi un bon coup de pédale. Il a effectué les trois plus grandes courses à étapes de la planète cyclisme : tour de France, tour d'Italie, tour d'Espagne. Ces échappées belles en solitaire, loin du peloton, activent la méditation, rythmée par le mouvement perpétuel des jambes qui tournent autour du cadre.
  Dans son « corps-à-corps avec le monde alentour », le cycliste pense. « A tout et à rien. » Existence, plaisir, effort, fatigue, humilité, simplicité, bonheur, esthétique, santé, vieillissement, mort, lenteur, plaisir, désir, perception, fuite, espace, temps, solitude, liberté, grâce, sérénité... Ces réflexions grandeur nature, philosophie de terrain, parlent aux enrouleurs de braquet. « Le vélo est une bonne école de la vie. »
_____________
Paru dans Agoravox






Aucun commentaire: