Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 1 octobre 2014

L'Allemagne, encore

 Vers un échec?
                         L'Allemagne n'a pas fini d'être au centre de vifs débats, notamment dans l'eurozône, plus directement concernée.. 
   Sa puissance industrielle et exportatrice, son intransigeance financière fascinent et inquiètent à la fois. Pas seulement la France et ses voisins  qui souffrent de sa politique mercantiliste. et de son refus d'un minimum d'inflation, qui relancerait les exportations et allégerait la dette. Mais même des économistes d'Outre-Atlantique, comme Stiglitz et Krugman, notamment, s'inquiètent.
  Ce n'est pas, bien sûr, l'Allemagne elle-même qui fait problème, mais sa ligne actuelle de  politique économique néolibérale.
   ___________Ce qui est nouveau, c'est que des économistes d' Outre Rhin commence à  donnenr l'alerte publiquement sur les orientations de la politique économique de l'équipe Merkel.
  La fragilité de sa puissance économique n'est pas sans les inquiéter.
Certains parlent même de mirage économique.
   Manque d'investissements, natalité toujours en baisse, délabrement des infrastructures publiques, etc...: certains indicateurs ne sont pas bons, au point que la Chancelière commence à être attentive à certains signaux, qui compromettent l'avenir.
   L'Allemagne, dans sa politique à courte vue, ne sait plus très bien où elle va. D'autant que ses voisins en difficultés deviennent des clients problématiques.
        Si on se projette vers avenir assez court, l'Allemagne ne va pas si bien qu'elle le croit...
Fratzsher va même jusqu'à parler d'échec.
     Certains pronostiquent même un renversement probable de situation.
Cela fait un certain temps que des Allemands critiquent les choix économiques et monétaires de celle qui "tient l'Europe": Jochka Fisher et Helmut Smidt notamment.
_____________L'Allemagne ne va donc pas si bien que cela, contrairement à ce que prétendent les médias dominants français, qui en font un modèle mythique permanent.
 Un modèle que fait problème, commençant d'ailleurs à se remettre en question. A ne pas suivre, comme dit Christian Chavagneux et d'autres, du moins sur tout.
    En Allemagne un enfant sur 5, donc 20% des enfants, vit dans la pauvreté !
        La dite réussite économique allemande n’a-telle-pas été construite en faisant des « économies » dans l’éducation, l'investissement public, comme dans la réduction des prestation sociales? ... Le modèle Hartz IV est loin de faire l’unanimité. Ce modèle Hartz IV reste un modèle répressif qui fait le bonheur du « MEDEF » allemand: faire travailler des gens pour 1 Euro / heure !
       L’Allemagne, serait-elle même l’homme malade de l’Europe? malgré sa suprématie économique de fait, nécessitant une sortie négociée du carcan de l'euro tel qu'il est ("Aujourd’hui, l’Allemagne refuse toute inflexion dans le sens d’une politique européenne de l’investissement et de la relance de la demande globale dont elle devrait prendre une part substantielle à sa charge. Or, si nous suivions le chemin voulu par l’Allemagne, si nous l’accompagnions dans sa fuite en avant ordo-libérale, le seul résultat en serait l’entrée combinée en récession et en déflation de l’Europe, nonobstant les efforts tentés par Mario Draghi, le seul dirigeant européen à sembler avoir un minimum de lucidité dans les temps présents...)
      Bernard Maris, naguère fédéraliste va jusqu'à dire que   « ...Sortir de l’euro permettrait de retarder la conquête de notre marché du travail par la Chine...."
            Personne n'a intérêt à voir l'Allemagne régresser, mais tout le monde  gagnerait  à une inflexion rapide et sérieuse de se ligne rigide actuelle.
___________________________________

Aucun commentaire: