Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 16 février 2015

Nouvelle route de la soie


Le projet se concrétise: des milliards pour la nouvelle route de la soie 

                  D'hier à aujourd'hui

        Un défi énorme, un projet pharaonique, des perspectives mondiales nouvelles. Mais les fonds sont opérationnels.

                               Vers un nouvel axe Pékin-Moscou-Berlin

"...C’est l’un des grands axes stratégiques de Xi Jinping au plan économique. Alors que la Chine affronte une sensible dégradation conjoncturelle, conséquence de niveaux de production excessifs au cours des dernières années et de l’explosion de l’endettement, elle se tourne désormais vers l’extérieur pour soutenir sa dynamique. Le but: accélérer les échanges avec les pays du pourtour chinois, et plus particulièrement avec ceux identifiés comme appartenant à une «nouvelle route de la soie», sur le front occidental du pays. 
En recyclant une partie des gigantesques montants de réserves de change (4000 milliards de dollars) qu’elle a accumulés au cours des dernières décennies, la deuxième économie mondiale est en mesure de financer de grands programmes d’infrastructures qui présentent le double avantage d’offrir un débouché au «made in China» et des marchés aux sociétés chinoises associées à ces chantiers de construction. 
D’après le magazine Caixin, les autorités centrales viennent de nommer l’équipe dirigeante du fonds chargé de piloter ce programme, qui doit être doté de 40 milliards de dollars. 
L’équipe sera dirigée par Wang Yanzhi, un officiel qui fait lui-même partie de l’équipe en charge de la gestion des réserves de change. Environ 65% des financements du fonds viendront des réserves de change du pays, tandis que le fonds souverain chinois, China Investment Corp, apportera 15%. Deux autres institutions financières très politiques fourniront le reste: China Development Bank et Export-Import Bank of China. 
La première vient d’ailleurs de recevoir pour consigne, de la part de Pékin, de se concentrer à nouveau sur sa mission initiale, qui est d’être un outil politique pour concrétiser les choix économiques des autorités chinoises, et non de concurrencer les grandes banques commerciales. Devant le potentiel à la fois économique et diplomatique de son projet de «nouvelle route de la soie», et alors que la croissance ralentit très rapidement, Pékin met donc son infrastructure financière en ordre de bataille pour agir au plus vite sur ce nouveau front.
(Blog de Lupus
              Un vieux projet quoi pourrait rapidement se concrétiser

 ___ La Chine et la Russie peuvent-elle extirper Washington de l’Eurasie ? | 
                     "... Les intérêts géostratégiques de Berlin semblent s’éloigner lentement de ceux de Washington. Les industriels allemands, en particulier, semblent désirer vivement conclure des transactions commerciales illimitées avec la Russie et la Chine. C’est qu’elles pourraient ouvrir à leur pays la voie vers un pouvoir mondial dépassant les frontières de l’UE et, à long terme, mettre un terme à l’époque où l’Allemagne, malgré toute la courtoisie dont elle était capable, demeurait essentiellement un satellite américain.
La route sera longue et sinueuse. Le Bundestag, le parlement allemand, préconise encore un programme atlantiste fort et obéit aveuglément à Washington. Il y a encore des dizaines de milliers de soldats américains sur le sol allemand. Mais, pour la première fois, la chancelière allemande Angela Merkel s’est montrée hésitante à l’égard de l’imposition de sanctions plus sévères contre la Russie par rapport à la situation en Ukraine, parce que pas moins de 300 000 emplois allemands dépendent des relations avec la Russie. Les chefs d’entreprise et l’establishment financier ont déjà sonné l’alarme , parce qu’ils craignent que ces sanctions ne soient totalement contre-productives..."
__________________

Aucun commentaire: