Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 17 février 2015

Ukraine: jeu dangereux

      Les canons se sont tus à minuit...Lit-on.
                                               Mais jusqu'à quand? Les problèmes restent entiers.
         L'épine ukrainienne sera douloureuse pour longtemps.
Un épais brouillard politico médiatique plane sur le Donbass.
 Une opacité en partie voulue et entretenue.
Les opinions le plus fantaisistes et les plus extrêmes se donnent libre cours...
 Difficile d'y voir très clair.  On va de l'hyperdramatisation à la minimisation des événements.
______En tous cas, Une affaire bien mal engagée...dont le règlement ne risque pas d'arriver de si tôt, tant les racines du conflit sont anciennes, les plaies sont vives et les malentendus profonds.
 Les louvoiements de Poutine et ses plans indéchiffrables à court ou à long terme n'arrangent rien.
 On croyait avoir appris beaucoup sur l'Ukraine depuis le début du conflit.
    Mais on s'aperçoit vite que l'image que nous renvoient les medias de la situation ancienne et présente est tout sauf objective.
 Certes, ce qu'est l'Ukraine aujourd'hui, avec ses contradictions internes est bien le produit d'une histoire chaotique, presque une anomalie historique, mais toute remise en question brutale du statu quo  ne peut que générer des conflits sans fin, de moins en moins contrôlés.
      Dans le guêpier du Donbass, la question de savoir qui a commencé n'a pas beaucoup de sens.
        Le temps suffira-t-il à apaiser les protagonistes?
   Les  Américains et des Européens doivent abandonner tout projet d'ingérence otanienne dans cette région, ce qui avait été pourtant à promis à Gorbatchev.
     La France a intérêt à sortir de ce piège.
        Nul n'a intérêt à  affaiblir la Russie, comme le remarquent de nombreux sages à l'est comme à l'ouest.
       Il semble que A. Merkel commence à le comprendre, ne serait-ce que par intérêt...
___
Ukraine : Les intellectuels d’ici et la guerre de là-bas.
__________

Aucun commentaire: