Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 5 novembre 2015

Ecuries vaticanes

 François et l'incurie de la curie
                 Le pape reste, le système résiste....
Mein Gott!
          Si le Saint Patron, la chasseur du temple, revenait, il y aurait quelques volées de bois vert sur les soutanes pourpres....
                   Pas content, François, mais pas content du tout!...
     S'en tenant à ce principe évangélique:" Il n`est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour." » (Marc, 4,22)
                      Il en a ras la calotte.
     Comme son modèle, l'autre François, il a entendu ces paroles de la bouche du Boss céleste: « François, reconstruis mon Église qui est tombée en ruine »
      Il savait que ce serait dur. Mais à ce point!...
              Il est coincé.Il aimerait, avouait-il, sortir pour manger une bonne pizza...On le comprend...
         Ce pape ne fait rien comme les autres (papes). Un pape-à-part. Déjà François (mieux connu comme Pancho le fouteux, fan de San Lorenzo) condamnait le foot-business.et la finance internationale destructrice.
  Mais c'est le Vaticano-business qu' il fustige aujourd'hui.
      Les finances vaticanes n'ont pas une odeur de paradis, même si elle sert aussi de paradis pour quelques fortunes douteuses.. La Banque du Vatican fait à nouveau parler d'elle.
   Que de dérives au bord du Tibre. N'en jetez plus! Vade retro!
      Luther n'avait pas tort. Il y a trop de coups tordus place Saint-Pierre.
         Sus au  crottin du diable! 
 Scandale financier et détournements  de fonds inspirent les rumeurs dans les milieux romains
        Mais il n'y a pas que l'argent, ce veau d'or d'un nouveau genre.. Les questions de pouvoir  et de complots enveniment l'ambiance. La charité chrétienne attendra...L'Evangile, on verra plus tard...
     Ne parlons pas des problèmes de moeurs, qu'on ne peut plus occulter...
                    De l'air! titre la Vie (catholique)
    De l'héritage de Pierre, ne restera-t-il plus bientôt que pierre sur pierre?
         Une aubaine pour les évangélistes et les sectes multiples et variées!
A moins qu'une perestroïka, un grand ménage... pour nettoyer les écuries de la Curie.
      Des miracles, ça peut arriver, là où règnent luxe, calme et volupté... 
Comme dit Jean-Pierre Denis, directeur de l’hebdomadaire catholique La Vie, «On doit laver le linge sale, même le linge sacré, surtout s’il contient le pain des pauvres. Et si cela ne se fait pas en famille, il ne faut pas s’offusquer quand la lessive devient publique.»


Aucun commentaire: