Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 22 janvier 2016

OTAN: revenir?

Revenir à l'ère pré-gaullienne?
                                               Le Général a renoncé à une organisation qui, au service des intérêts géostratégiques américains, dans le contexte de la guerre froide, mettait sous tutelle toute autonomie en matière de politique étrangère et tout système de défense qui se voulait indépendant.
      On aurait pu penser que l'Union Européenne se donne sur ce plan des institutions propres, une politique étrangère coordonnée, une armée commune. On en est loin! 
     Le bras armé US fait à peu près ce qu'il veut dans les anciens pays de l'Est et reste bien présent dans l'Ouest, ne serait-ce que par ses bases militaires et ses grandes orientations, avec des missions de plus en plus étendues et floues.
      OTAN il était contre hier, OTAN il est pour aujourd'hui
             La souveraineté nationale attendra...
           Erreur en deçà d'une certaine époque,  vérité au-delà...
       Le Président veut achever l'oeuvre de son prédécesseur.
  Il  veut réintégrer pleinement la France dans l'Otan, poursuivant l'oeuvre de son prédécesseur, qu'il avait pourtant critiquée en son temps:
     "Dans toute démocratie digne de ce nom, de tels arbitrages auraient été rendus après un vaste débat dans le pays" (Hollande 2008)
      Beaucoup, d'horizons divers, comme F. Bayrou,  s'opposaient aussi à une réintégration.
               On s'éloigne un peu plus de la sortie du giron de l'ancien allié, qui ne nous fait pas que des gentillesses, ne se gène pas pour mettre sur écoute des chefs d'Etat, et met en place le Traité transatlantique, qui pourrait nuire gravement à nos intérêts et ceux de nos partenaires européens.
    Les regains de tension avec la Russie au sujet de l'affaire ukrainienne et syriennes seraient-elles à l'origine du revirement français envisagé? Ou le besoin d'un soutien militaire dans nos opérations africaines? Vision à courte vue et biaisée, dans une large mesure.
      Le courage de quitter l’OTAN  est souvent évoqué ici et là, mais sans conséquences effectives, l'Europe étant ce qu'elle est...
____________________________

Aucun commentaire: