Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 5 février 2016

GO!

 Nouveau pas en avant.
                                     Une nouvelle révolution dans la concurrence homme/ machine?
     La performance de Deeper Blue a étonné le monde quand il est arrivé à battre Kaspavov aux échecs. Sans tuer pour autant le jeu.
     Un pas de plus a été franchi: un pro du GO a été battu par un algorithme.
    Faut-il s'en étonner?
  Oui, bien sûr, quand on sait à quel rythme va la puissance de calcul, mas surtout concernant la faculté humaine de concevoir et de mettre en place une telle capacité  logique, combinatoire, essentiellement calculatrice.
              DeepMind vient de battre Fan Hui, le champion d’Europe de jeu de go, à l’aide de son programme AlphaGo – en octobre, ce que vient seulement de révéler la revue Nature.
  Le jeu de go, pourtant un des jeux qui, par sa complexité, semblait ne pas pouvoir être appréhendé par la logique de l'ordinateur. Et pourtant...
     Le nombre de coups légitimes sur un plateau de go est de 10 puissance 170 c’est à dire 1 avec 170 zéros derrière.
     Impossible à se représenter ? On peut calculer par approximation combien il y a d’atomes dans nos corps (environ 7x10 puissance 27). Puis combien d’atomes composent la terre en fonction de sa masse complète, puis faire de même pour les planètes avoisinantes puis inclure le soleil, puis les étoiles et les galaxies qui nous entourent dans le vide puis enfin faire une estimation du nombre d’atomes dans l’univers… Au total il y en aurait entre 10 puissance 78 et 10 puissance 82 dans l’univers visible.
   Il y a donc plus de possibilités de parties de go que d’atomes dans tout l’univers. Combien de fois plus ? Un milliard de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de fois plus....
     Cela fait rêver. Ce qui fait dire qu'on assiste là à une véritable révolutions copernicienne, à un pas de géant dans la capacité de calcul d'une machine, qui gagne toujours plus en miniaturisation..
    Difficile à dire. L'avenir nous permettra de mieux juger le phénomène..
 2016 serait donc devenue l'année de l'intelligence artificielle ?
      Intelligence? En un sens, oui. Mais en un sens seulement. L'intelligence humaine a la particularité de ne pas être univoque, d'être spécifique sur plus d'un point (intuition, émotion...), pas seulement calculatrice et combinatoire et elle reste à l'origine de toute technologie, même la plus poussée, grâce au développement algorithmique.
    De plus la définiton de l'intelligence pose encore problème:
      Il n'existe pas de définition unique de l'intelligence humaine...Yves Coppens a daté sa première manifestation : il y a trois millions d'années, un « hominidé » a eu l'idée de se saisir d'un caillou, puis d'un autre et de taper sur le premier avec le second afin de le transformer. Pour Yves Coppens, c'est cet événement, premier signe de l'intelligence, qui a fait basculer l'histoire de l'humanité. Il n'y a pas non plus de définition très précise de l'intelligence artificielle, mais on sait qu'elle consiste à doter un logiciel d'un certain nombre de compétences et de savoir-faire, d'une efficacité comparable, voire supérieure à celle de l'intelligence humaine, le tout en se fondant sur les mathématiques, les algorithmes, la sémantique..."
  Mais c'est toujours l'homme le concepteur.
   Le monde de robots de plus en plus élaborés pointe à l'horizon de ces performances..
         On peut donc légitimement s'étonner, mais il est nécessaire de les  relativiser.
_________________________

Aucun commentaire: