Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 5 avril 2016

Panama, ah!

Le rêve!

 __Son soleil, sa douceur de vivre, sa prospérité, son canal, ses pavillons de complaisance....

 Ce coin de paradis constitue un excellent refuge pour les fortunes en tous genres et les opérations bancaires un peu "limites".


Plus exotique et accueillant que l'austère Luxembourg.
    Du beau monde vient s'y faire une santé en toute discrétion. Tous ceux qui prônent la rigueur...Même des banques, comme la vertueuse Société Générale. Pas qu'un peu. On n' y est pas très regardant.
      Un paradis devenu un trou noir.
           Un  trou offshore, of course!
              Qui laisse maladroitement  filtrer quelques informations
     Le Panama est considéré comme une place forte de l’évasion fiscale et du blanchiment d’argent. Ce petit Etat d’Amérique centrale (75 000 km2) recense plus de 100 000 sociétés opaques et exonérées d’impôts. Malgré des pressions diplomatiques en provenance du G20 ou de l’OCDE, le pays fait partie des quatre derniers récalcitrants à se soustraire à l’échange systématique de données fiscales, comme le font désormais la Suisse, Singapour ou les îles Vierges britanniques. (enfin, partiellement...) 
     Le plus étonnant est que certains s'étonnent encore.
Question d'ampleur et de sophistication. Evasion fiscale, mais pas que...On blanchit aussi.
   Il est très facile d'entrer en paradis, qu'il soit gros ou petit.
      Des paradis pas comme les autres

      Mais un enfer pour la fiscalité, les services publics, les Etats endettés, les classes moyennes qui trinquent...Plus ou moins 60 milliards tous les ans qui échappent à la France. C'est de souveraineté dont il est question.
     Selon l'Expansion, les sommes échappant aux fiscalités de Etats représenteraient 16 000 à 25 000 milliards d'euros, soit le PIB des Etats-Unis plus celui du Japon, ou 10 fois celui de la France. Soit un tiers des ressources financières mondiales. Le scandale ne fait que commencer.
        Un feuilleton sans fin?
     Pour Antoine Peillon, jamais contesté, une fuite des capitaux qui équivaut au déficit de la France.
.Le Président se fâche tout rouge et va faire quelque chose
On tremble..Quand passera-t-on des paroles aux actes?
     "Les documents montrent que les banques, les cabinets d'avocats et autres acteurs opérant dans les paradis fiscaux oublient souvent leur obligation légale de vérifier que leurs clients ne sont pas impliqués dans des entreprises criminelles", affirme l'ICIJ.
"Cette fuite sera probablement le plus grand coup jamais porté aux paradis fiscaux à cause de l'étendue des documents" recueillis, estime Gérard Rylé, le directeur de l'ICIJ cité par la BBC.
"Ces révélations montrent à quel point des pratiques nocives et la criminalité sont profondément enracinées dans les places offshore", selon Gabriel Zucman, un économiste de l'université de Californie à Berkeley cité par le consortium basé à Washington
                 On est juste au début de nos surprises..
Du côté de la City et surtout de certains Etats US, il reste beaucoup à trouver.
Une autre paire de manches!...Selon J.Attali, "Les Anglo-saxons n'ont pas supprimé les paradis fiscaux, ils ont éliminé leurs concurrents"
      -"La City de Londres fait partie des plaques tournantes essentielles dans le blanchiment d’argent.Installer la Grande-Bretagne parmi les nations vertueuses équivaut donc à placer une tenancière de bordel dans un jury de prix de vertu"
         Cherche Medor!...
 Et si on faisait (aussi) comme les Islandais?... 
 _________________

Aucun commentaire: