Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 4 janvier 2017

C'était Alep 

Points de vue non conformes                             [ quelques jalons en attendant une vérité qui dérange]
                                       L'heure des bilans n'a pas encore sonné.
     IL faudra du temps pour reconstruire la partie Est de la ville où la destruction est quasi-totale.      
      Reconstruire l'Etat, sous une forme ou sous une autre, sera une autre paire de manches. Il faudra aussi du temps pour que la vérité se mette en place sur les causes et le déroulement des événements. Ainsi que sur l'assaut final.
       Alep représente un tournant dans le conflit, mais les combats se déplacent..
      Certes, il faut être prudent. La vérité sur cette tragédie ne sera pas facile à établir, dans toute sa complexité.
      Les larmes sur les victimes d'Alep furent-elles toujours sans ambiguïtés? C'est une question que l'on peut se poser.
  Les images sont tragiquement éloquentes, mais encore faut-il leur donner un sens.Leur déferlement sur les écrans a souvent anesthésié la pensée, par leur effet de sidération.
         La guerre là-bas est aussi celle de l'information,  qui n'évite pas les raccourcis et le manichéisme
: Eric Denécé dénonce sur LCI la falsification de certains faits par les médias.
:   L'attidude des USA ne fut pas exempte d'ambiguïtés. Celle de l'Elysée encore plus, pendant trop longtemps.
   Comme certaines voix le disent plus clairement aujourd'hui: les dirigeants ont perdu pied avec la réalité sur la Syrie, où luttes et intérêts divers se firent face, comme si on avait affaire à des affrontement analogues à ceux de l'Irak, de la Libye...
   Ce qui reste de l'opposition dite modérée est en pleine déroute 
               Et certaines alliances méritent d'être dénoncées
   Malgré la complexité souvent mouvante des forces sur le terrain, le droit à l'analyse s'impose, pour éviter les langues de bois de toute nature, trop souvent reprises pas une presse paresseuse ou trop conforme.
   La confiance a priori ne peut être accordée à toutes les sources, mais certaines méritent qu'on les examine, avec l'esprit critique qu'il faut.
     Surtout quand on sait que les fausses nouvelles n'ont pas manqué d'intoxiquer la relation des faits.
      On n'oubliera pas le rôle initial qu'ont joué les intérêts et les rivalités régionales au sujet du pétrole, et de ses enjeux locaux.
_____
- Impasses occidentales en Syrie
- Crédibilité médiatique en question
___________________________

Aucun commentaire: