Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

dimanche 22 janvier 2017

Questions de l'heure

Histoire contemporaine et géopolitique

             Pourquoi la diplomatie semble-t-elle aujourd’hui si impuissante? 
                           Afghanistan, Libye, Syrie, Yémen, conflit israélo-palestinien, Crimée... Entre des guerres qui s’éternisent et la politique du fait accompli, la diplomatie semble aujourd’hui terriblement impuissante. Pourquoi, depuis une quinzaine d’années, les dirigeants politiques ont-ils tendance à privilégier la solution militaire ? Faut-il revoir le fonctionnement du Conseil de sécurité de l’ONU ? Réformer le droit de veto ?..

           Les opinions européenne et française dans la guerre hybride
                          Le monde change, et il change vite. Le public découvre avec stupeur que la mondialisation heureuse, celle des plages de l’île Maurice, a aussi sa face noire. Cette prise de conscience est spécialement pénible pour les Européens, qui ont la malchance stratégique d’être entourés de deux zones où la modernisation est particulièrement laborieuse...
    Depuis en fait le début des printemps arabes en 2011, les habitants de notre continent sont quotidiennement confrontés à des crises qui les concernent mais se déroulent dans des pays qu’ils connaissent mal, dont il faut apprendre à toute vitesse la géographie, la composition ethnique et la culture...

            Vers un monde fragmenté. 
                          La mondialisation, l’intégration par les échanges, la circulation des personnes, des services et des biens, les tendances à l’uniformisation culturelle ont pu faire croire à une convergence vers l’unité du monde et à la construction d’une "communauté internationale". Certains avaient théorisé la fin de l’histoire, d’autres encore entrevoyaient que la planète deviendrait plate grâce à l’abolition des barrières physiques et mentales que devait permettre la diffusion universelle des technologies d’information et de communication. L’Europe, construite sur le droit et sur la culture du compromis, apparaissait comme la pointe avancée de ce mouvement. Elle avait aboli la violence comme instrument de règlement des différends entre Etats et au sein des Etats, montrant ainsi l’exemple au reste du monde. Mais l’Union européenne se trouve désormais confrontée à la remise en cause de sa propre cohésion interne, sous l’effet de la crise économique, de la fatigue des opinions vis-à-vis des ambitions intégratrices, et des menaces, dans la suite des crises migratoires, sur ce qui est l’une des manifestations les plus fortes d’unité, Schengen et la libre circulation des personnes...
___________________________


Aucun commentaire: