Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 9 janvier 2017

Yémen: une guerre occultée

Emotion sélective

          Qui se soucie du drame yéménite?
     Ce conflit qui nous paraît si lointain et sans commune mesure avec la tragédie syrienne, vers laquelle sont braqués tous les feux médiatiques.
   Et pourtant! Si la presse fait souvent silence, la guerre qui s'y déroule est d'une grande intensité et dépasse souvent le niveau de destruction de la Syrie, qui capte toute notre attention.
        Dans ce pays à l'histoire  déjà longue et fascinante, l'aviation saoudienne  se livre à des destructions sans discernement.
  Certes, le passé de ce pays,fascinant, stratégiquement situé, n'est pas un long fleuve tranquille et l'opposition entre le Nord et le Sud ne date pas d'hier. Mais le conflit d'aujourd'hui est d'une autre nature.
   Dans cette partie du MO, que certains ont appelé le  triangle du diable,  il semble que la  paix soit impossible
   En tous cas, pour le spécialiste de ce pays compliqué qu'est L.Bonefoy, 2016 fut une, une année de guerre pour rien.
     Une guerre apparaissant comme un conflit  par procuration,  même si l'Iran sait se faire discret et les djiadistes plus présents.
             Sans le soutien et les  armes de l'Occident, le conflit n'aurait pas atteint ces sommets. L'enlisement saoudien semble cependant flagrant.
     L’armée américaine fournit la majorité des armes utilisées par le royaume saoudien dans cette guerre, sans parler des nombreux conseillers militaires américains présents sur place pour assurer une partie de la logistique des opérations – et fournir de précieux renseignements, récoltés par la CIA et la NSA...        la France ? Pas de problème, notre pays continue de vendre allègrement des armes au royaume saoudien, malgré les rapports accablants qui lui parviennent de toute part. En 2015, nous avons exporté pour 141 millions d’euros d’armes vers l’Arabie saoudite, alors que les suspicions de crime de guerre étaient déjà largement répandues. Mieux, notre gouvernement n’a rien trouvé de mieux à faire que d’offrir la légion d’honneur au ministre de l’intérieur saoudien, Mohammed ben Nayef, pourtant à l’origine de l’offensive saoudienne sur le Yémen. Lui qui avait dit d’Adolf Hitler qu’on “aurait dû davantage l’écouter”. La France sait décidément choisir ses amis ...
                              Dans un « contexte alarmant, de blocus quasi total imposé par l’Arabie saoudite à un pays qui n’est pas auto-suffisant », Médecins du monde rappelle qu’il existe « tous les déterminants pour une crise majeure, avec un tiers des centres de santé détruits depuis le début du conflit, dans des bombardements de la coalition qui ont notamment détruit un hôpital de MSF ».    Jean-François Corty juge que la situation ne cesse de s’aggraver, même si la guerre s’enlise, car « les conditions d’intervention humanitaire sont de plus en plus difficiles, en raison des bombardements, des conditions sécuritaires et des difficultés administratives imposées notamment par la rébellion houthie qui est en difficulté financière et cherche par tous les moyens à récupérer de l’argent. Toutes les ONG encore présentes ont d’infinies difficultés à s’approvisionner et à faire intervenir leurs équipes sur le terrain...
________________________________________

Aucun commentaire: