Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 17 août 2017

Y'a des photos...(2)

Qui donnent un sens inédit au réel, qui parfois le magnifient
                     
|Forêt de Chaumont]
[Résistante à la libération de Paris]
   Invitent à le regarder autrement  et  donnent à penser.
      Par leur puissance d'expression et d'évocation, aussi bien dans l'ordinaire, le commun, l'exceptionnel, le tragique ou le dérisoire..
        Où l'on rencontre l'oeil, l'esprit, la sensibilité et le savoir-faire de l'opérateur, qui savent se faire invisibles.
  Choses, parfois très banales, personnes ou situations: tout est bon pour l'appareil guidé par l'intuition et l'esprit.
  Photos célèbres ou non, elles en disent parfois plus  que certains textes ou leur donnent tout leur sens, elles donnent à voir ce que l'on côtoie le plus souvent dans l'indifférence ou l'aveuglement.
[La mère migrante]
____Comme ces image qui donnent une idée comme aucune autre de la crise dramatique de 1929 aux USA, de ses répercussions sociales et psychologiques.
  Ou de la situation des enfants voués très tôt au travail.
  Celles qui nous rappellent un épisode du Mur de Berlin....
     Mais il n'y a pas que les photos historiques, évoquant une période ou une situation.
     Il y a toute la masse de celles qui côtoient le quotidien ou la "banalité" des jours. Car pour l'oeil du photographe, rien n'est inintéressant. Tout peut prendre sens, selon la sensibilité du moment, le cadrage, le jeu des lumières. Une feuille en automne, le visage d'un vieillard...
   Le beau, n'est pas dans le réel, mais dans la belle représentation du réel, disait à peu près Kant.
    Cette capacité à susciter notre attention, notre émotion, notre admiration, au coeur de la grisaille des jours.
    Cartier-Bresson et les autres, c'est d'abord un oeil, une passion et une incroyable attention au réel, avant d'être un objectif expérimenté, qui nous réconcilient avec les choses et les êtres.


[Sénior crétois au repos(photo personnelle)]

Aucun commentaire: