Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 27 novembre 2017

Regards

__ L'inflation et la faiblesse des salaires publics:
                               L’inflation reste anormalement basse dans les pays de l’Organisation de coopération et développements économiques (OCDE). « C’est en partie lié à la faiblesse des cours du pétrole, mais aussi, et surtout, à celle des salaires...

__ Débat autour du compteur Linky.

__ Pour ou contre le médicament connecté?

__ Quand fuit le pétrole des oléoducs.
                       Au Nigeria, c'est un désastre pour de nombreux nourissons.

__ Paradoxe inquiétant?
               Avec l’embellie économique, l’industrie française donne des signes de surchauffe.

__ Chacun se tire dans les pattes: un cadeau fiscal pour appâter les banquiers anglais ?

__ Ça sert au moins à ça, la taxe d’habitation: un puissant moteur d’adhésion à Macron.

__ Y a qu'à casser les barres...la solution de Luc Ferry à la crise de l'école.

__ Comme la cigarette? avoir des enfants peut nuire gravement à votre santé.

__ Centrale nucléaire de Hinkley Point; les parlementaires britanniques dénoncent le coût de la centrale nucléaire: "« Ceux qui paient leurs factures se font avoir », assène Meg Hillier, la présidente du comité parlementaire. « Sa détermination [au gouvernement] aveugle à accepter l’accord sur Hinkley, alors même que les circonstances ont changé, implique que, au cours des années à venir, les consommateurs d’énergie vont faire face à un coût de nombreuses fois plus élevé que son estimation initiale. Le gouvernement a commis des erreurs stratégiques. »
     Le comité parlementaire reproche au gouvernement de n’avoir pas renégocié le contrat avant le feu vert final, en octobre 2016. « Etant donné qu’EDF et CGN sont toutes les deux des entreprises d’Etat, elles auraient peut-être accepté un rendement inférieur aux 9 % qu’elles ont prévu pour Hinkley Point. »
        Mais une remise à plat du contrat aurait risqué de tout faire capoter. Le projet avait provoqué une crise interne à EDF, y compris la démission fracassante du directeur financier, qui estimait la facture excessive par rapport à l’endettement déjà énorme de l’électricien français. Le conseil d’administration avait approuvé le chantier de justesse."

__ Esclavage en Libye : merci l'OTAN !  "ll ne faudrait pas l’oublier : si ce pays est à la dérive, s’il est dépecé par les factions rivales, si la violence y règne, c’est parce que la France et ses alliés l’ont anéanti en 2011. Les marchands d’esclaves ne sont pas tombés du ciel : ils sont arrivés dans les bagages de l’OTAN. Sous des prétextes humanitaires fabriqués par la propagande, Paris, Londres et Washington se sont arrogé le droit de détruire un Etat souverain. Ils l’ont remplacé par la loi de la jungle et le chaos milicien. On voit le résultat.
      Où sont-ils, ceux qui ont décidé de renverser Mouammar Kadhafi ? On aimerait les entendre, ces visionnaires. Nicolas Sarkozy voulait faire de cette croisade le joyau de son mandat. “Le chef de l’Etat a fait de l’intervention en Libye un combat personnel. Pour le rayonnement de la France”, titre “Le Monde” le 23 août 2011. Le rayonnement est aveuglant ! Pour Alain Juppé, l’intervention en Libye est “un investissement pour l’avenir”. Il aurait dû préciser que cet investissement n’était pas seulement pétrolier. Les esclavagistes le remercient. Eux aussi, ils investissent."


Aucun commentaire: