Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

dimanche 11 février 2018

LU

__ Question de santé et de crise hospitalière: quand la ministre Agnès Buzyn parle sans savoir.

__ Accouchement: évitez le Texas (et le reste des Etats-Unis).
                 Mieux vaut éviter pour beaucoup aussi d'être malades aux USA.

__ Le niveau monte?...On est en droit d'en douter. Même si l'orthographe n'est qu'un révélateur.

__  Fukushima pourrait ne pas être une exception.

__ Le compteur Linky en question.

__ Secret des affaires : des journalistes dénoncent.

__Découragés, des jeunes Palestiniens penchent pour une solution à un Etat au sein d’Israël.
          Gaza est au bord du précipice. 
                        Hamada Jaber ne dit pas autre chose, et il sort évidemment le mot avec un grand A qui est de plus en plus prononcé ouvertement, y compris par un certain nombre d’Israéliens : « Nous vivons déjà sous un système d’Apartheid, alors autant le reconnaître, créons un seul État et entamons notre combat contre lui, comme l’ont fait les Sud-Africains de couleur et leurs alliés ! »

__ Dépaysement:   - Découvrir la richesses des estampes japonaises.
                               - Les plus beaux villages, sites touristiques et naturels de france .

__ Les agents de Pôle emploi brisent le cliché du chômeur-fraudeur: "L’étude démontre que 86 % des demandeurs d’emplois contrôlés sont… effectivement à la recherche d’un emploi. De quoi tordre le coup au fantasme des chômeurs fraudeurs. Sur les 14 % des dossiers ayant abouti à une radiation, seuls 4 dossiers sur 10 concernaient des demandeurs d’emploi indemnisés par l'Unédic, les autres relevant soit du régime de solidarité, soit ne touchant plus rien. Face à de tels résultats, la volonté du gouvernement de durcir les contrôles, dans le cadre de la réforme de l’assurance-chômage annoncée pour avril, paraît singulièrement décalée.

__ Le souvent décrié George Soros contre les géants du web au forum de Davos:

      "George Soros a profité de l’occasion pour dénoncer leur impact sur notre esprit et nos actes:
«Les réseaux sociaux trompent leurs utilisateurs en manipulant leur attention et en l’orientant vers leurs propres fins commerciales. Elles conçoivent délibérément l’addiction aux services qu’elles proposent. Ce qui peut causer beaucoup de dégâts, en particulier chez les adolescents. [Par ailleurs], il se produit un phénomène tout à fait préjudiciable, peut-être même irréversible, au niveau de l’attention humaine à l’heure du numérique. [Ces entreprises] ne se limitent pas à distraire [les utilisateurs] et à [les] rendre dépendants. Elles poussent également les personnes à renoncer à leur liberté de pensée, ce qui les rend plus enclines à être manipulées politiquement.»"
                Pour une fois, on ne peut lui donner tort.

__ La GRÈCE  en monde survie:
                                   "La Grèce serait donc sortie de la crise, mais comment qualifier une situation où plus de 35% des Grecs sont sous le seuil de pauvreté, où la moitié d’entre eux vivent d’une pension de retraite – la leur ou celle de leurs parents – où sept jeunes sur dix âgés de 18 à 35 ans rêvent de partir à l’étranger ? Quel avenir peuvent-ils attendre d’un pays dont le montant de la dette publique correspond à 178% du PIB, et où la croissance devra prioritairement financer son remboursement, à moins qu’une nouvelle crise de la dette ne le mette à nouveau à terre ?"

__ Loi de programmation militaire:  le Parlement atomisé ?:

          Sans débat? "En novembre 2013, devant la volonté du pouvoir en place de refuser toute discussion sincère sur la dissuasion dans le cadre du vote de la 13e LPM, le député François de Rugy et l'ancien Premier ministre Michel Rocard ont publié une tribune sous le titre « La dissuasion nucléaire mérite un débat » (Libération, 26 novembre 2013) pour pointer « cette confiscation démocratique ». Depuis, rien n'a changé. Comme dans le Livre Blanc de 2013, la dissuasion nucléaire « cœur de la politique de défense » a été absente de toute réflexion dans la rédaction de la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale de 2017 ; le président Macron ayant « décidé le maintien » de l'arme nucléaire comme indispensable à la sécurité de la France
      D'ailleurs, il a clos le débat (avant même de l'avoir ouvert) dans ses vœux aux armées indiquant vouloir lancer « au cours de ce quinquennat, les travaux de renouvellement » des composantes. "
______________________________________

Aucun commentaire: