Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 30 mars 2018

Intelligence artificielle:

De la réalité aux fantasmes.
                                          On ne parle plus que de ça.
  Le Directeur de la start-up France, très bottom up génération, y voit le moyen de remettre le pays sur les rangs des pays les plus innovants.

   Son ministre enrubanné, attachant médaillé, envoyé en missus dominicus de la nouvelle cause, Cédric Villaniy, va se son couplet enthousiaste sur ce produit du numérique et des mathématiques, qui a des incidences de plus en plus grande sur maints aspects de la production. Non sans quelques nuances, mais pas sans ambition, dans la perspective des années à venir, où les algorithmes vont envahir un peu plus notre vie, pour le meilleur et pour le pire.
     Algorithmes qu'un ministre voulait enseigner aux enfants, nouveau latin de l'école moderne, utilisé  à toutes les sauces au sein de la révolution numérique.
   L'ambition est de promouvoir les diverses formes de l'intelligence artificielle, clé souvent fantasmée de notre avenir de plus en plus numérisé.
   L'intelligence artificielle est sans doute prometteuse dans certains domaines, mais est encore au berceau et ne pourra se substituer à la pensée vivante et multifonctionnelle.
     Penser n'est pas que calculer.
Le Président est sur tous les fronts il a reçu à dîner mercredi à l'Elysée une quinzaine de sommités mondiales du secteur, dont le Français Yann Le Cun (chef de l'IA chez Facebook), la Japonaise Noriko Araï, qui a conçu un robot capable de réussir un examen d'entrée à l'université ou le Britannique Demis Hassabis, fondateur de DeepMind, père du logiciel AlphaGo qui a battu en 2016 le plus grand maître mondial de go.  Jeudi, un sommet de l'intelligence artificielle organisé au Collège de France rassemble les grands noms du secteur avant d'accueillir vers 15 heures le chef de l'Etat....
     C'est l'enthousiasme, du moins dans certains milieux. Ecouteront-ils les mises en garde du regretté Stephen Hawking, dramatisant à souhait?
   Saura-t-on mettre à temps les garde-fous nécessaires contre une intelligence (non artificielle) parfois dévoyée?
        Saura-t-on garder un sens critique redoublé face à un discours purement scientiste/positiviste et aux risques déjà entrevus dans certaines des applications de ce nouvel eldorado qui fait rêver à l'Elysée?
____
- Les Big Data entre promesses et dangers
- Vivre au milieu des algorithmes
- Les dessous d'un rapport
- Intelligence artificielle: une course mondiale à l'innovation
_________________________________

Aucun commentaire: