Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 18 avril 2018

Google en cause

Quand l'empire vacille
                              Après les déboires de Facebook, le grand aspirateur de données numériques connaît les affres de critiques redoublées.

  Après la grandeur et la complexité, la décadence? Faut pas rêver...
      C'est peu de dire que le fonctionnement du mammouth numérique pose problème. Et pas qu'un peu...
    C'est la vie privée qui est en question. Pas seulement la gestion discutable de ce monopole de fait qui a su se rendre quasi-incontournable.
    Même pour les opérations les plus banales, les services "gratuits" du géant peuvent coûter cher en données privées.  Même pour des services plus sérieux et professionnels..Même au coeur de technologies apparemment innocentes.
   Big Brother et ses puissants algorithmes ont plus d'un tour dans leur sac pour capter des données sensibles, ne serait-ce qu'à des fins marchandes, sans que l'innocent utilisateur puisse s'en douter, pisté même par son smartphone. Et on ne serait qu'au début d'un processus, nous dit-on.
   Mais les critiques envers Google  ne se limitent pas à cela
 Malgré ses tentatives de séduction, la firme ne peut cacher longtemps ses failles béantes, malgré des démentis, des tentatives de réhabilitation, ses intrusions, ses pratiques fiscales (too big to fail), salariales
   Difficile de voir l'avenir en Google, car l' empire empire s'il reste en l'état, même avec quelques réformes, ajustements et sanctions. Ce n'est pas à l'échelle d'un Etat, ou même de UE  seule que les choses sont susceptibles de changer à l'égard du redoutable moteur. Des alternatives existent mais partielles et minoritaires pour l'instant.
  Google fait aussi dans la diplomatie secrète.  Google tisse sa toile.
« Nous croyons en un Internet ouvert et libre pour tous. (...) Nous croyons en la bonté des hommes », disait, messianique, l'ancien PDG de Google, Eric Schmidt. Tout le monde il est beau....dans la grande famille libérale-anarchiste des individualistes-consommateurs du Net, qui va changer le monde.
    Amen! 
C'est beau comme du Rousseau!
     Il nous gâte, nous comble, en nous offrant des services multiples et variés presque gratuits et permet de nous ouvrir toutes les portes de la connaissance.
Tout ça pour quelques clics. 
      C'est comme un nouveau Siècle des Lumières qui s'ouvre à nous.
Le Grand Moteur " s'est donné comme mission « d'organiser l'information à l'échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile.."
   De la naissance à la mort ...et au-delà... Google nous assure de sa sollicitude...
          Mais il y a un petit problème, un problème de rien du tout. 
Cette sollicitude n'est pas désintéressée et est un rien indiscrète.
    Les projets du Big Brother ne manquent pas de créer du souci.
Il étend son empire sur la Toile de manière problématique...  
                        Google  (malgré quelques ratés et faiblesses) pèse plus lourd que Coca-cola.
  Il y a donc plutôt un gros problème.
Google tisse sa toile, dans une dérive monopolistique.
       Il établit une hégémonie planétaire qui inquiète, dans son  ambition  même, devenant incontournable, jouant de plus sur l'optimisation fiscale.

    On perçoit tous les dangers possibles pour la vie privée. 
      Même Microsoft s'inquiète

_____________________________

Aucun commentaire: