Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 10 juin 2019

Grandeur et renaissance

De la puissance maritime chinoise.
                     La Chine est en passe d'affirmer son hégémonie maritime dans le Pacifique Sud. Ses immenses porte-conteneurs sillonnent toutes les mers.
         Certains s' inquiètent de la voir mettre les bouchées doubles là où ils s'étaient octroyé des droits absolus.
  D'autres diront qu'elle a besoin d'assurer la sécurité de ses approvisionnements, dans un espace où des menaces de toutes natures peuvent toujours intervenir, au coeur de ses échanges vitaux.
   Mais ce n'est , toutes choses égales par ailleurs, qu'un retour à un passé plus ou moins lointain, quand la flotte de l'Empire du Milieu s'aventurait très loin de ses ports d'attache, bien en avance sur les puissances de l'Ouest, comme Venise, qui devront beaucoup à leur partenaire chinois, qui n'a d'ailleurs jamais agressé un quelconque pays et a surtout passé beaucoup de temps à se défendre.
    Si tu veux t'enrichir, construit une route, dit un ancien proverbe chinois
  Et les routes maritimes sont tout aussi importantes que les autres. 
  Retour à la puissance navale  d'antan, bien avant de la dynastie des Ming, donc. Et à quelle vitesse!
  Les impressionnants bateaux de Zheng He faisait un négoce florissant, sur de longues distances, bien avant les Portugais, à la suite d'une longue tradition, surtout depuis la dynastie Song.
  Ils anticipaient sur la circumnavigation, a-t-on dit, non sans quelques exagérations.
Les inventeurs de la boussole poussèrent tout de même assez loin leurs expéditions, jusqu'aux confins du monde arabe et des Philippines.
La  petite caravelle de Colomb

   Avec des types de bateaux étonnants (jusqu'au au 19°siècle), des jonques originales.
   Puis ce fut le renoncement à la puissance navale, pour parer aux dangers venus du Nord, avant que beaucoup plus tard, la Chine se replie sur elle-même et perde en efficacité sur les puissances industrielles montantes de l' Ouest.
  Pour des raisons que l'on cherche toujours à élucider.
Aujourd'hui, la marine chinoise sillonne de nouveau les océans. Un développement spectaculaire, qui n'a pas fini de nous surprendre de d'inquiéter l'oncle Sam, parfois source de tensions. A la mesure de la puissance économique du pays.
   L'équivalent de la marine française construit en quatre ans.
       Pour le meilleur et pour le pire l'empire?...
__
__

- Les nouvelles route se la soie
- La Chine et la mer (2)
__

- Il était une fois Tiananmen


________________________________________

Aucun commentaire: