Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 30 septembre 2019

Grèce: le rebond?

Convalescence?
                              On a dit que la Grèce irait mieux.
      Après l'avoir déclarée mourante, puis en réanimation, après le diktat de Bruxelles.
  Elle était coupable, elle devait payer. Rembourser surtout les banques. Surtout pour servir d'exemple, aux yeux de Schlaüble, de Berlin surtout.
    C'était plus facile avec ce petit pays qu'avec d'autres, qui pourtant laissaient filer leurs dettes et continuent à le faire, défiant le fameux tabou des 3%.
  Du moins il semblerait, que les affaires reprennent, que Athènes commence à sortir la tête de l' eau, répète-t-on surtout à Bruxelles, Par la voix de M.Moscovici.
  Peut-être un peu. Mais pour qui? Et dans quelles conditions?
     Les banquiers et les firmes du tourisme ont lieu de se réjouir, mais la plupart des Grecs ne voient pas de changements. C'est à dire la grande majorité des gens.
   A qui profite le fameux retour sur les marchés?
 La politique plus qu'ambiguë de Tsipras a fini par conduire le pays, le peuple plus que frustré, dans les  bras de l'extrême droite, qui ne va certainement pas faire dans le social et réparer les dégâts, économiques, sanitaires et autres...
  A droite toute! maintenant. Ce qui va rassurer les marchés internationaux et accélérer les privatisations déjà entamées.
  La droite dure a les mains libres pour un programme dont on n'est sûr qu'il ne va pas profiter à la grande masse des défavorisés, mais plutôt aux marchés.
 Rien de bien engageant, comme on peut s'y attendre.
   Giscard ne se mord toujours pas les doigts d'avoir amené la Grèce, contre de nombreux avis, dans l'aventure européenne , qu'il promettait radieuse pour le pays de Socrate.
 La tragique aventure hellène  n'est pas terminée...                     
                                         ___________________________________________

Aucun commentaire: