mardi 27 octobre 2020

Couvre-feu et changement d'heure

 Couvre-feu: une vieille histoire.

                                             "....  Pour la première fois en France, un couvre-feu a été imposé pour des raisons sanitaires. 46 millions de Français sont concernés. Si, à l'origine, le couvre-feu était utilisé au Moyen-Âge dans un sens littéral, en éteignant les feux de cheminées la nuit pour éviter les incendies, il évoque aujourd'hui un passé douloureux lié aux périodes de guerre.

La traversee de Paris 1
Jean Gabin et Bourvil dans le film la Traversée de Paris, une histoire en plein couvre-feu pendant l'occupation allemande.
La Traversée de Paris

Qui aurait pu imaginer, il y a encore un an, que le gouvernement imposerait un couvre-feu à 46 millions de Français ? Après l'Île-de-France, Rouen, Lyon... Le Premier ministre Jean Castex a étendu le couvre-feu à 38 autres départements entre 21 heures et six heures du matin pour lutter contre le Covid-19. C’est la première fois, en France, qu’un couvre-feu est décrété pour des raisons sanitaires. Et il fait écho à un passé douloureux. 

Il nous provient du Moyen-Age et il ne s'agissait alors que d'une mesure de "bon sens", estime l’historien Jean-Claude Schmitt dans Philosophie magazine. Il s’agissait d’éviter les incendies des maisons en bois en imposant aux populations d’éteindre leurs "feux" de cheminée à la tombée de la nuit. Le couvre-feu était alors sonné par les cloches de l'église de la ville ou du village. "Le couvre-feu rythme la vie des citadins en créant une séparation nette entre le jour et la nuit. D’une certaine manière, il égalise les rythmes de tous les habitants", explique Jean-Claude Schmitt.

Emeutes, Gilets jaunes... Une accélération

Mais l'histoire du dernier siècle lui donne un nouveau sens. Pendant la seconde guerre mondiale, un couvre-feu est ainsi imposé par les Allemands dans les zones occupées pour faire régner l’ordre et empêcher les actions de la Résistance. En 1961, un couvre-feu est établi à nouveau en pleine guerre d’Algérie. Il est imposé à Paris par le préfet Maurice Papon aux "Français musulmans d’Algérie". Cela entrainera une manifestation et une répression sanglante le 17 octobre. 

Ce n'est qu'une quarantaine d'années plus tard que le couvre-feu refait son apparition en France. En 2005, sous la présidence de Jacques Chirac, le Premier ministre Dominique de Villepin proclame l'état d'urgence pour faire face aux émeutes dans les banlieues. Il ne s'applique qu'aux mineurs non-accompagnés. En 2018, c'est l'Île de la Réunion qui est ciblée par un couvre-feu partiel, en plein épisode des Gilets jaunes, après des scènes de pillages et de violences urbaines..."


                                     Heure d'été: un sujet polémique qui ne date pas d'aujourd'hui.

_   

Aucun commentaire: