jeudi 3 décembre 2020

Arctique: nouvelle donne.

Nouvel enjeu géopolitique

            Il n'y a pas si longtemps, cette zône planétaire, réputée hostile et sans ressources, n'intéressait personne. Mais depuis que s'accélère le réchauffement climatique, spectaculairement rapide en ces lieux, la donne est en train de changer dans ces vastes espaces naguère sans intérêt majeur. Une fois encore se vérifie le fait que le climat et l'histoire peuvent être interdépendants.                                                                                       C'est ce que met bien en évidence le documentaire diffusé récemment sur La Cinq.                ___ C'est à une révolution en marche à laquelle on assiste dans les relations économiques et politiques des grandes puissances. La navigation commerciale se développe à grande vitesse, les ressources gazières, pétrolières et minières connaissent un développement inédit sur les côtes sibériennes, la Chine et la Russie jouant pour l'instant un jeu associé. On voit mal comment cette nouvelle donne économico-politique pourrait ne pas se développer encore , redéfinissant les rapports entre grandes puissances, la Chine trouvant l'opportunité d'une nouvelle route pour ses productions.

                De nouveaux rapports de force sont en train de mettre en place, source de tensions présentes et futures. Les ressources soupçonnées ou découvertes, jadis ignorées dans cette partie du monde, ne manquent pas de susciter une course aux investissements. Le "pôle de paix", souhaité par Gorbatchev, ne risque-t-il pas de devenir rapidement un pôle d'affrontement concernant les matières économiquement stratégiques? "...Pékin aurait entre 2012 et 2017, investi en Arctique 90 milliards de dollars notamment dans des infrastructures, notamment au Canada et en Sibérie. « La crainte des Etats-Unis est de voir la Chine les dépasser en termes économique, technologique et scientifique. Ceci explique en partie pourquoi les Etats-Unis extrapolent la position de la Chine en Arctique », explique Camille Escudé. La stratégie chinoise en Arctique s’intègre quant à elle dans le projet « route de la soie des glaces », détaillé dans le livre blanc sur la politique arctique publié par Pékin en janvier 2018. La Chine a également annoncé son intention de développer un brise-glace à propulsion nucléaire, capable de naviguer dans des eaux difficilement praticables..."                                               Plusieurs puissances se sentent peu ou prou concernées par cette nouvelle donne commerciale, la Russie veut y voir l'occasion d'un renouveau. ___________________

Aucun commentaire: