lundi 13 septembre 2021

Afghanistan (suite)

  Récolter le tempête

                           Cela avait été depuis longtemps pronostiqué: On n'exporte pas la démocratie dans un fourgon blindé....ou ce qu'on pense l'être. Cela s'est vérifié déjà en Irak. 20 ans d'obstination et d'erreurs, de navigation à courte vue, d'aveuglements, de mensonges institutionalisés, devenus largement accessibles. La note n'a pas fini d'être payée.     Bref, un gâchis sans nom, que beaucoup prévoyaient. "....Après avoir promu la « guerre contre le terrorisme », voilà les Etats-Unis contraints de négocier les conditions de leur départ avec ceux-là mêmes qu’ils voulaient châtier. Les talibans paradent avec les armes américaines abandonnées. Ils sont devenus les alliés de circonstance de Washington contre la franchise locale de l’organisation Etat islamique (EI). Quant à l’union sacrée de 2001, conjuguant voix démocrates et républicaines, elle a cédé la place depuis des années à des fractures internes profondes, que l’élection de Joe Biden ne pouvait résorber comme par magie...."  

                   Des mensonges au plus haut niveau contribuant à susciter l'illusion comme aux plus mauvaises heures de l'affaire vietnamienne.         ___ "...L’une des premières choses que les Etats-Unis ont faites après avoir pris le contrôle effectif de l’Afghanistan à la suite de l’éviction des talibans en 2001 a été d’installer des salles de torture secrètes. A partir de 2002, la CIA a torturé des Afghans et des prisonniers étrangers envoyés par avion dans ces salles de torture dans toute l’Asie centrale, l’Afrique et le Moyen-Orient. La pire chambre de torture a été surnommée «Les ténèbres» par les prisonniers qui y étaient envoyés, qui souffraient d’une privation sensorielle si complète qu’ils ne savaient même pas qu’ils étaient en Afghanistan. Ils étaient enchaînés, à l’isolement, sans lumière et avec de la musique en permanence. Ils ont été suspendus par les bras jusqu’à deux jours, plaqués contre des murs, forcés de s’allonger nus sur des bâches pendant que des litres d’eau glacée étaient versés sur leur corps. Au moins un prisonnier est mort sous la garde de la CIA après avoir été laissé enchaîné dans des températures glaciales.  Personne n’a jamais eu à rendre compte du régime de torture étatsunien en Afghanistan.   Les frappes de drones américaines ont également commencé très tôt en Afghanistan. La CIA y a tué Mohammed Atef, un agent d’Al-Qaida, et d’autres personnes à l’aide d’un drone en novembre 2001, deux mois seulement après le 11 septembre. L’Afghanistan est rapidement devenu le site de bêta tests de la guerre des drones de haute technologie, entraînant d’innombrables pertes civiles et un profond ressentiment au sein du peuple afghan, qui se sentait impuissant face à la menace invisible qui tournait au-dessus de lui...."                                                                                             Le projet néoconservateur pour le Nouveau Siècle (1), dont Rumsfeld fut un des acteurs se termine dans le montagnes afghanes. Après d'autres "aventures"...Ils ont semé le vent. Alors...     __________________________

Aucun commentaire: