Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 28 avril 2008

l ' ITALIE m'inquiète...



Le succès de la Ligue du nord va contraindre Berlusconi à une radicalisation:

-Recherche Google : ligue du nord

Le succès du parti populiste de la Ligue du nord, l'encombrant allié de Silvio Berlusconi qui a doublé son score aux législatives italiennes, va contraindre le nouveau chef du gouvernement à prendre un virage à droite notamment sur le thème de l'immigration et du fédéralisme fiscal.
"Tout peut changer maintenant. Nous avons à présent la force nécessaire pour faire passer les idées du nord, nous sommes plus forts que jamais", a déclaré mardi dans la Stampa Umberto Bossi, 66 ans, leader de la Ligue du nord.
S'il plafonnait à 4,5% dans le Parlement sortant, le parti xénophobe, autonomiste et anti-européen a doublé son score lundi en recueillant 8,3% des voix au Sénat et 8,1% à la Chambre des députés.

-L'inquiétante poussée de la Ligue du Nord en Italie
- Les affiches électorales de « la Ligue du Nord » italienne
-Berlusconi : les liaisons dangereuses
-Sarkozy promet "une concertation très étroite" avec Berlusconi:

Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi (AP)

Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi (AP)

Nicolas Sarkozy a adressé, mardi 15 avril, ses félicitations à Silvio Berlusconi, le chef de la droite italienne pour sa victoire aux élections législatives des 13 et 14 avril et lui a annoncé sa volonté d'engager "une concertation très étroite" entre leurs deux pays.
"Je me réjouis de la possibilité qui nous est ainsi donnée d'approfondir encore les liens traditionnels d'amitié et de coopération qui unissent nos deux pays", écrit Nicolas Sarkozy au chef du prochain gouvernement italien dans un courrier rendu public par l'Elysée.
"Mon intention est d'engager avec vous et votre futur gouvernement une concertation très étroite, notamment pour préparer la présidence française de l'Union européenne", qui débute le 1er juillet prochain, ajoute-t-il.
"Alors que nous avons des intérêts convergents sur la plupart des dossiers européens, l'appui de votre pays, partenaire essentiel pour la France, sera éminemment décisif", précise le chef de l'Etat.

Aucun commentaire: