Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 25 octobre 2018

La connerie, son avenir

Un continent entier reste à découvrir.
Tous les jours.
La connerie est partout, même là où ne l'attendrait pas. 
Dans le domaine de l'EN, par exemple, à certains moments de son histoire Mais ce n'est pas exclusif.
Par exemple, savez-nous, en néolangue, ce qu'est un mucilagineux à  effet soustractif...??
A l'éducation Nationale, on est envahi par des ''personnes en cessation d’intelligence"...!
Qui auraient suscité l'hilarité (ou la tristesse) de Molière.
  Si la majorité garde mesure et bon sens, certains pédagogos en chambre se donnent à fond dans les néologismes révolutionnaires, croyant qu'en changeant les mots on va changer le réel. 
    On se souvient de l'époque où les parents d'élèves étaient devenus d'un coup géniteurs d'apprenants  que le ballon dans la cours de récré était qualifié de référentiel bondissant...
       La sauce n'a pas toujours pris, mais il en reste des traces
   Par exemple, un bloc mucilagineux à effet soustractif est... une gomme!
       Il faut gommer les termes triviaux, qui rappelle trop l'école rance d'autrefois
   On est passé à l'ère moderne...
 ‌    Comme dit un ami, l’éducation nationale fait des progrès dans la transmission de la langue française...
    Comme les femmes de ménage étaient devenues des «techniciennes de surface »
et les aveugles des « non-voyants » , les sourds, depuis longtemps, des malentendants…!
 Poursuivre à la lettre nos nouveaux enseignements. Voilà qui devrait ravir les amoureux de la langue française...
   Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne s'agit pas d'une "évolution de la langue", mais de "prospective positive modernisée d'un mode de communication oral...!     -      Déjà cet été, j’ai adoré les campings qui ne veulent plus qu’on les appelle campings, parce que ça suscite instantanément, dans l’esprit des gens, l’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de Roger et Ginette, à l’apéro, avec casquette Ricard et claquettes Adidas.
  Donc les professionnels de la branche demandent que l’on dise désormais :
« hôtellerie en plein air »… Ça change tout...! 
     J’ai aussi appris que je n’étais pas petit mais « de taille modeste » et qu’un  nain était une « personne à verticalité contrariée ». Si, si...! 
    Mais rendons à César ce qui lui appartient, l’empereur du genre reste le milieu scolaire et ses pédagos à gogo.
     J’étais déjà tombé de ma chaise, pendant une soirée de parents lorsque la maîtresse a écrit, sur le tableau, que nos enfants allaient apprendre à manier« l’outil scripteur » au lieu de tenir un crayon. 
   Je me suis habitué au fait que les rédactions sont des « productions écrites », les sorties en groupe, des « sorties de cohésion » 
et les élèves en difficulté ou handicapés, des « élèves à besoins éducatifs spécifiques».
      Mais cette année, sans discussion aucune, la palme est attribuée au Conseil supérieur des programmes en France et à sa réforme du collège. Z’êtes prêts...??
  Allons-y.
     Donc, demain, l’élève n’apprendra plus à écrire mais à « maîtriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normé des lettres ». 
    Il n’y aura plus de dictée, mais une « vigilance orthographique».
       Quand un élève aura un problème, on tentera une « remédiation ».
        Mais curieusement le meilleur est pour la gym…Oups pardon !!! pour l’EPS (Education physique et sportive). Courir, c’est « créer de la vitesse », nager en piscine, c’est « se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête"  et le badminton est une « activité duelle médiée par un volant ».
     J'exagère? A peine.
   Les Précieuses Ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de chat).
     Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catégorie :la « personne en cessation d’intelligence », autrement dit, le con.
 Un "outil scriptutaire", c'est un stylo, un "référentiel bondissant", c'est un ballon.
Comme dit une mauvaise langue, les "zzzélites", ont inventé de telles conneries, n’en resteront pas là, avant d’être tous en hôpital psychiatrique pour, voyons, voyons…!  ah...! oui j’y suis :« remédiation de cessation d’intelligence...! »
     Il faut s'y faire: la connerie est partout et elle ne manque pas d'avenir...
_________________

Aucun commentaire: