Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 15 janvier 2020

Roule ou grève!

Haro sur les vélos!
                         Grève à Paris et pari du vélo.
                                  Ce fut le rush chez les vélocistes. Nécessité oblige. Ça roule...
    Il y eut même ruptures de stock. Du jamais vu dans la capitale.  On a même ressorti les vieux biclous des caves poussiéreuses, on a rebricolé le vélo de papa. La petite reine fut encensée quand le métro faisait défaut. Notre-Drame de Paris fut aux anges.
    Vive la grève, qui a remis en selle un peuple frustré mais ravi!   Paris occupé, Paris outragé, Paris encombré...mais Paris libéré!..
  Pourvou qué ça doure, comme disait Laetitia.
     Tout inconvénient peut avoir ses avantages, toute crise fait apparaître de nouvelles pratiques ou stimule d'anciennes, oubliées ou délaissées. Avec le plaisir qui va avec.
    C'est bon pour le PIB, n'en déplaise à Jupiter, qui enfourche la bicyclette une fois par an au Touquet. Mais jamais sans caméras.
   La "révolution" citoyenne a provoqué une petite vélorution, du moins dans les grandes villes. Elle fléchira certes, mais des habitudes prises ne se perdront pas.
  On n'a jamais autant roulé à vélo depuis la dernière guerre, même si les deux roues ont subi quelques mutations. Merci qui?
   Mais Paris n'est pas encore capitale mondiale du vélo. Copenhague nous devance largement.  Et la prudence n'est pas encore dans nos gènes. Mais ça viendra...L'ère néo-vélocipédique commence seulement.   Renouer avec le vélo, c'est renouer avec notre passé glorieux. Dans chacune des deux guerres, il a joué un rôle parfois essentiel.  Changeons de braquet! La guerre des pavés sera gagnée. Allons enfants de la roue lî-i-bre!
          Le vélo ira loin...

Aucun commentaire: