Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 8 février 2020

Un virus ultra résistant

Pire que les autres!
                                Comment l'éradiquer?
                                                                    ...L'apparition du net a eu cet effet désastreux que ses inventeurs ne pouvaient imaginer: la révélation à elle-même de la profondeur abyssale de la connerie humaine. Il est probable que de tout temps l'homme fut con, de naissance ou d'héritage. Que la connerie était un mal généralisé dont le venin se répandait à travers toutes les couches de la société tout au long des siècles qui nous ont précédés; il suffit de relire Flaubert. Seulement contrairement à aujourd'hui, cette bêtise-là n'avait pas pignon sur rue. Elle restait confinée à la sphère familiale, au café du commerce, parfois à l'Assemblée nationale mais ne débordait jamais de son cadre désigné. C'est ainsi qu'on pouvait vivre sa vie sans même soupçonner son existence.

   Cette époque est hélas bien finie. Désormais, en flux continu, nous devons l'affronter et contempler son odieux visage. À la télévision, sur les réseaux sociaux donc, en bas des articles sous forme de commentaires insipides, à la Maison-Blanche. Partout, absolument partout. En ce début de vingt-et-unième siècle, la connerie ne se cache plus: elle s'exhibe, elle prospère, elle prolifère, elle cancane, elle triomphe, elle s'émancipe au point de devenir invisible. Et échapper à son joug revient à vivre en autarcie, les volets fermés, l'ordinateur rangé, les portables éteints.
   C'est pourquoi je lance un appel aux scientifiques du monde entier: laissez tomber le coronavirus, il mourra de sa belle mort. Mieux vaut se concentrer sur ce virus autrement dangereux, capable à lui seul d'anéantir toute forme d'espérance chez l'être humain, j'ai nommé l'insondable connerie.
   Il y a urgence.Et si d'aventure vous cherchez un cobaye atteint de ce mal incurable, je suis partant...!

Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient touchés
                                                                               "Avez-vous réfléchi quelque fois (…) à toute la sérénité des imbéciles ? La bêtise est quelque chose d’inébranlable, rien ne l’attaque sans se briser contre elle. Elle est de la nature du granit, dure est résistante. » (Flaubert)
                                                    _______________________________

Aucun commentaire: