Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 31 décembre 2019

On ne sait pas où on va...

...Mais on y va.  Vers 2020
                            Non, ce n'est pas une blague...
                                           Il va falloir partir du bon pied, malgré le brouillard et le manque de boussole..
                  
                   __ Une de mes resolutions de 2019 c'était d'améliorer mon orthographe : 
Mon objectife été d'envoiyé de trè bo maissages de veux à mé ami et à ma famille...
Come tu peux le lire je n'est pas su respecter mes résolutions de la Nez dernière!!! Mais cela ne m'enpêche pas de te souhaiter tout le bonheur du monde..
                   __ Tous les ans, les cons sont de plus en plus nombreux sur terre. Mais cette année, Il semble bien que les cons de l'année prochaine sont déjà arrivés.
                   __ Bienheureux les naïfs qui croient aux résolutions de début d'année. La forme des pyramides d'Egypte le démontre: l'Humain a toujours eu tendance à en faire de moins en moins.
                     __ "Si ton labeur est lourd, et si tes résultats sont décevants, Souviens-toi mon ami qu'un jour le grand chêne a été un gland comme toi... Ne désespère pas.
                      __ L’an dernier nous étions au bord du gouffre.
                       Cette année, mes amis, nous avons frôlé le gouffre. Faisons un grand pas en avant…Bonne d’année pleine de surprises! 
              ___ Mes amis !Cette année ne baissons pas les bras face à l’adversité.  Restons positifs et croyons qu’il existe toujours une solution.  Si le plan A ne fonctionne pas…il reste encore 25 lettres dans l’alphabet.  Alors buvons un coup en l’honneur de la nouvelle année.  Car il vaut mieux lever le coude que baisser les bras!
         
       __  « L’an dernier j’étais encore un peu prétentieux, cette année je suis parfait. » (Frédéric Dard)

       Finalement, je te souhaite tout ce que tu souhaites qu’on te souhaite mais en beaucoup mieux!
    ______
                                     
          __Cette année se présente bien.        Quoique...
                    Investissons dans les vraies valeurs!
                                             L'obligation de fêter devient une contradiction dans les faits. L'imagination a déserté la fête.
  Certains , comme Antonio Gramsci en ont dénoncé les conventions stérilisantes... je déteste le nouvel an. Je veux que chaque matin soit pour moi une année nouvelle. Chaque jour je veux faire les comptes avec moi-même, et me renouveler chaque jour. Aucun jour prévu pour le repos. Les pauses je les choisis moi-même, quand je me sens ivre de vie intense et que je veux faire un plongeon dans l’animalité pour en retirer une vigueur nouvelle. Pas de ronds-de-cuir spirituels. Chaque heure de ma vie je la voudrais neuve, fût-ce en la rattachant à celles déjà parcourues. Pas de jour de jubilation aux rimes obligées collectives, à partager avec des étrangers qui ne m’intéressent pas. Parce qu’ont jubilé les grands-parents de nos grands parents etc., nous devrions nous aussi ressentir le besoin de la jubilation..."

                                        ______________________________________

Aucun commentaire: