Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 14 juillet 2009

Chine: Ouïgours et Hans

Assimilation forcée

-« Nous demandons un dialogue depuis des années, explique M. Enver Can, mais les Chinois préfèrent nous traiter de terroristes, de fondamentalistes ou d’extrémistes. Je pense que cette attitude reflète aussi leurs propres faiblesses. »

-" Cette région n'est pas aussi pauvre que l'on pourrait le penser. Elle possède des ressources naturelles, comme le pétrole. C'est en fait une région stratégique pour la Chine. D'abord, en raison du pétrole donc. Ensuite, parce que Pékin y effectue ses essais nucléaires depuis 1961. Enfin, parce qu'elle est un passage obligatoire entre l'Asie centrale et la Chine et donc, à ce titre, essentielle pour l'économie chinoise. Le développement de la Chine dans les vingt années à venir passe forcément par le Xinjiang."(D.Chaudet)
-Populations et richesses du Xinjiang-
-Une histoire complexe-
___________________________

La colonisation du Xinjiang est dix fois pire que celle du Tibet» | Mediapart:
"...En France, on parle beaucoup de la mainmise sur le Tibet, mais la colonisation à marche forcée du Xinjiang est dix fois pire. Le dernier acte est le doublement de la ligne de chemin de fer qui relie la région au reste de la Chine. Cette ligne sert chaque jour à emporter le pétrole dans un sens, et à amener des milliers de colons dans l'autre. La population ouïghoure, qui était majoritaire dans le Xinjiang il y a vingt ans, est minoritaire aujourd'hui. On lui a octroyé un statut de République autonome pour la calmer, mais toutes les institutions sont dominées par les Hans [l'ethnie ultra-majoritaire en Chine].
Aujourd'hui, presque tous les jeunes Ouïghours apprennent l'anglais avec le rêve de s'en aller. Ils ont renoncé, en ayant compris que les Chinois ne lâcheront jamais. Avec la présence de toute l'industrie nucléaire, donc de guerre, en plus de l'industrie pétrolière, jamais les Chinois ne lâcheront le morceau.-Comment cohabitent les Ouïghours et les Hans ?
Le plus visible est la différence culturelle : il n'y a aucun mélange entre Ouïghours et Hans, sauf pour les plus jeunes qui sont salariés dans des emplois subalternes qui nécessitent un peu de culture et la connaissance de la langue chinoise. Les Ouïghours qui parlent le chinois ont une chance de travailler hors d'une ferme, les autres, aucune chance. On retrouve ce fossé culturel dans l'alimentation. Les Ouïghours mangent ouïghour et les Hans mangent han. J'ai rencontré un groupe de touristes accompagnés par un jeune guide ouïghour, et celui-ci mourrait de faim avec eux. Les hôtels sont hans, la cuisine est han, et il est impensable pour lui de manger de la nourriture qui, à ses yeux, est contaminée par la proximité avec le porc [les Ouïghours sont très majoritairement musulmans]. Ce garçon ne se nourrissait que de pain, qu'il achetait chez des commerçants ouïghours, pendant toute la durée du voyag-.Peut-on faire un parallèle avec la situation au Tibet ?Au Tibet, la mainmise des Chinois est purement stratégique. Il n'y a pas de richesse économique qui la justifie. Le Xinjiang, a contrario, est d'une richesse extraordinaire. On estime qu'un cinquième des réserves mondiales de pétrole se trouve sous les sables du désert du Taklamakan. La dernière fois que j'y suis allé en 2005, en roulant la nuit dans le train entre Urumqi et Shanghai, le désert est illuminé par des centaines de puits de pétrole opérant jour et nuit. Les richesses pétrolières sont énormes, mais pour le moment, elles ont du mal à être exportées puisqu'il n'y a pas de pipeline pour emmener ce pétrole vers les usines sur les rivages de la mer de Chine. Un pipeline est en cours de construction, mais cela prendra du temps puisqu'il faut parcourir 6000 kilomètres.Ces richesses à elles seules justifieraient, aux yeux des Chinois, la mainmise sur la région. Mais il y a en plus toute l'industrie nucléaire. Les essais nucléaires chinois ont eu lieu dans le désert, et c'est dans le Xinjiang que sont fabriquées aujourd'hui les têtes de fusées nucléaires. En aucun cas les Chinois ne peuvent envisager de lâcher cela.Mais les Ouïghours réagissent surtout pour des raisons culturelles. Ils ne disposent pas des structures politiques qui leur permettraient de se battre sur un autre plan...-Comment expliquer cette colonisation forcée des Hans et leur refus de reconnaître les spécificités culturelles des autres ethnies ?C'est ancestral. Aussi loin qu'on remonte dans l'Histoire de la Chine, les Chinois ont toujours été vers l'ouest pour défendre et occuper les frontières. Au début, on y expédiait les prisonniers, parce que cela coûtait moins cher de les envoyer là-bas que de les garder en prison, et cela a permis une forme décolonisation, au début assez lente. L'autre aspect, c'est l'arrogance des Chinois vis-à-vis des populations autochtones. C'est un véritable mépris. Ils ont un complexe de supériorité du type «petit blanc», comme on pouvait en rencontrer dans le sud des Etats-Unis. Il n'y a pas si longtemps, l'idéogramme qui signifiait «étranger» était le même que «chien». Les communistes ont modifié cela sur le plan de l'écriture, mais dans l'esprit de beaucoup de Chinois, cela n'a pas changé-Les Ouïghours pâtissent-ils d'être musulmans et du fait que certains de leurs mouvement politiques ont été classifiés comme terroristes ?Le mouvement de révolte a véritablement commencé chez les Ouïghours du temps où les talibans étaient au pouvoir en Afghanistan. Ces derniers leur apportaient une assistance technique et une formation militaire. Les talibans ont offert une base à la rébellion ouïghoure. Mais depuis, l'eau a coulé sous les ponts. D'abord, les talibans ne sont plus aussi forts et ne tiennent plus le pays. Ils n'ont plus les moyens de les assister. Ensuite, la population han a augmenté considérablement entre-temps. La mainmise politique et militaire des Hans s'est accrue de manière incroyable..."(T.Cantaloube)

-Ouïghours - Google Actualités
-Ouïghours - Wikipédia
- «Les Ouïghours sont détestés par les Chinois»
-Les troupes chinoises renforcent leur présence au Xinjiang
-Chine, pétrole, Ouighours, USA - AgoraVox
-Chine: Qui sont les Ouïghours?
-La Chine et ses minorités
-Histoire de la Chine - Wikipédia

Aucun commentaire: