Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 14 juin 2010

Patrons: toujours les mêmes...

Band of Brothers

__Des hommes orchestre


De juteux jetons


-La consanguinité biologique est susceptible d'entraîner de nombreuses anomalies génétiques.
Dans le monde de l'industrie et des affaires, la concentration du pouvoir et des responsabilités entre quelques personnes souvent très proches, ayant entre elles des relations d'intérêt proches et croisées, ne peut produire que des dysfonctionnements
.
>>>-
Visualiser les liens de sang
___________________________-
"Cent personnes concentrent dans leurs mains, plus de 40% du total des mandats des conseils d'administrations des principales entreprises françaises. Pire, au sein du CAC 40, 98 administrateurs, soit 22% du total, détiennent 43% des droits de vote!!!!
Or plus qu'un problème déontologique fort, le cumul des mandats s'avèrerait de plus en plus
nuisible à la bonne gouvernance des entreprises. Selon certains observateurs, les investisseurs, et notamment les fonds d'investissement internationaux, commenceraient même à se plaindre des risques liés à la disponibilité des administrateurs."
-
De la consanguinité à la tête des entreprises françaises...

-Cac 40, la consanguinité des dirigeants
:
"Non, on ne parle pas de familles ici mais plutôt de mariages blancs, des administrateurs de grandes sociétés qui se partagent les jetons de présence un peu partout.
Comment s’étonner après que les politiques soient à peu près les mêmes partout, en fait c’est simplement que les patrons sont les mêmes partout. Il fallait y penser !
Ils en ont de la chance ces Michel Pébereau, Jean-Martin Folz, Jean-René Fourtou et autres comparses, une vie tranquille, quelques réunions annuelles pour décider de l’avenir de millions de personnes et du moyen de rogner leurs droits sociaux.
Et de l’argent qui tombe, à 10 000 € minimum le jeton de présence ça fait un sacré pactole à la fin de l’année. La crise ils ne connaissent pas trop.
Non seulement tout ce beau monde a fait ses études ensemble mais ils se retrouvent tous autour des mêmes tables de réunions.
Et encore, parfois c’est la femme, le fils ou la fille qui est dans l’entreprise d’en face, cela dilue les traces et on fait comme si personne n’en parle en famille…
Bin voyons, on y croit !
Moi si on m’offre un poste d’administrateur, je promets de ne pas aller dans une autre société ! Mais en fait c’est tout l’intérêt ces manœuvres, il n’y a pas d’ententes illicites entre les sociétés, après tout on ne peut parler d’entente illicite avec soi même !
Et oui, la globalisation de l’économie tend vers l’uniformité des dirigeants.
J’attends impatiemment la carte des actionnaires des entreprises du CAC 40 sur le même modèle, à mon avis elle ressemblerait beaucoup à celle-là."

-
Grand patron, 2750 euros de l'heure à ne rien faire ?:
"
...Les grands patrons sont confrontés à un curieux dilemme. Accusés de multiplier des responsabilités qu'ils ne peuvent honorer, ils tentent de rassurer leurs détracteurs et affirment consacrer l'intégralité de leur temps à leur entreprise. La polémique autour de la double casquette d'Henri Proglio, le nouveau PDG d'EDF, n'a certainement pas arrangé les choses. C'est d'ailleurs pourquoi certains grands patrons ont osé la justification dans les colonnes du Parisien de ce jeudi. Et le résultat est plutôt étrange. Exemple. Gilles Pélisson directeur d'Accor devrait percevoir 53 500 euros en 2009 au titre de ses deux mandats chez Bic et TF1. Au quotidien il explique que "les réunions du Conseil d'administration de TF1 demandent peu de préparation et durent deux heures en moyenne". Ses salariés peuvent donc se rassurer, leur PDG ne perd pas inutilement son temps mais est tout de même rémunéré 2700 euros de l'heure. De son côté, l'explication de Didier Lombard est encore plus énigmatique. "Je me consacre à 100% à mon entreprise". Ses autres activités étant réservées aux "week-ends et jour fériés", explique-t-il au Parisien. Tout compris pourtant, ses 4 mandats lui ont rapporté près de 170 000 euros en 2008..."
______-Le cas de Didier Lombard:
"..
.Outre son poste de PDG de France Télécom siège au conseil d’administration et au conseil stratégique de Thales, est administrateur et président du comité de gouvernance et de nominations de Thomson (devenu maintenant Technicolor), et siège aux conseils de surveillance de ST Microelectronics et de Radiall.Le quotidien indique que sa rémunération en 2009 a été de 1,655 million d’euros (900.000 € de fixe, 750.210 € de rémunération variable et 3.885 € de rémunération en nature). « Chez Thales, il a perçu 29.000 € en jetons de présence en 2008, et 33.938 € de jetons de présence chez Thomson. Au conseil de surveillance de ST Microelectronics, il a touché 98.250 € de jetons de présence en 2008. Et 7.000 € de jetons de présence chez Radiall. » Son commentaire au Parisien: « Didier Lombard explique qu’il se ‘consacre à 100% à son entreprise’. Ses autres activités sont réservées aux ‘week-ends et aux jours fériés’. »(sic!!)

Aucun commentaire: