Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 18 avril 2011

Nucléaire sur la sellette (suite)

"Casser la machine"?


(Jalons)


__A la lumière de la tragédie nipponne, le débat continue en France sur les choix nucléaires, qui font de notre pays une exception.
Les plans de Tepco semblent toujours aussi flous, aussi peu crédibles, du fait d'une volonté déjà ancienne de limiter l'information, du défaut d'une gestion éclairée, d'une situation réellement contrôlée.
________Bernard Laponche, physicien nucléaire, fait une analyse sans concession d'un système qui comportait dès l'origine ses propres défaillances.
Analyse que confortait, hier, un débat intéressant sur France Inter , où l'auteur s'efforçait de démontrer que "la technologie nucléaire n'est pas maîtrisée du tout", malgré les apparences, les discours officiels et médiatiques, qui voient seulement dans Fukushima l'occasion de renforcer les mesures de sécurité, sans remises en question de fond. Le groupe privé semble faire office de bouc émissaire.
Pourtant on peut se demander si les professionnels du nucléaire y croient encore.
Ils semblent ébranlés et plus que jamais divisés, d'autant que les risques de la dérégulation ne sont pas nuls.
L'exception française ne fait plus l'unanimité.
Des
choix politiques vont devoir être faits, quant à la continuation du nucléaire, "le moyen le plus dangereux de faire bouillir de l’eau"
"Sortir du nucléaire", de manière progressive, va devoir mobiliser de l'imagination et des moyens. Jusqu'ici, tous les prétextes ont été bons pour limiter le développement des énergies renouvelables.
Comment opérer la transition énergétique?
Il est temps de réfléchir aux énergies du futur...

Aucun commentaire: