Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 12 octobre 2012

Autour du Tour

 Virage dans la Grande Boucle?
 __________________________Le dopage, une vieille histoire...

Difficile de faire le tour du problème, mais il apparaît bien maintenant que le rouleur nous a roulé..
Sauf ceux qui savaient et se taisaient, couvrant une activité, un sport-business très lucratif pour certains, sponsors en tête.
" L’organisateur du Tour (Amaury Sport Organisation), qui a accueilli Lance Armstrong à bras ouverts pour son retour en 2009 en sachant pertinemment comment il avait gagné sept fois l’épreuve. Pour l’accueillir et favoriser sa réconciliation avec l’UCI – les deux organisations étaient en guerre ouverte les années précédentes –, Amaury faisait fait place nette : exit Patrice Clerc, directeur un peu trop véhément sur le dopage, et mise en sourdine du problème dans les pages de son journal, L’Equipe."
 La loi du silence autour des pratiques sportives du flamboyant Texan est brisée.
Dès 2010, les soupçons étaient forts, les critiques déjà vives, mais portaient encore trop sur un homme, un seul homme, un homme aujourd'hui cerné, qui continue à nier.
_Ce qui importe dans l'affaire, c'est moins l'homme qu'un système.
Beaucoup d'inconditionnels du vélo, d'admirateurs de l'institution du Tour sont déçus, voire dépités, refusant parfois les évidences. Mais les aveux pleuvent. Les enjeux sont importants, pas seulement pour le cyclisme professionnel.
Un dopage "le plus sophistiqué" de l'histoire du sport, comme le révèle le NY Times, pas un dopage du pauvre, pas un dopage à l'ancienne...
Depuis l'affaire Festina, les laboratoires ont fait de gros progrès...
____Mille pages de documents, qui semblent sérieux.
L' Usada dévoile ses preuves sur des méthodes maintenant bien connues 
"Les preuves montrent, sans le moindre doute, que l'US Postal a mis en place le programme de dopage le plus perfectionné, le plus professionnel et le plus efficace jamais vu dans le sport, indique l'USADA dans un communiqué. Parmi les preuves dont nous disposons figurent des documents tels que des relevés de paiements, des courriers électroniques, des données scientifiques et des résultats de tests de laboratoire, qui démontrent l'usage, la possession et la redistribution de produits dopants par Lance Armstrong."
"(Les preuves) confirment la désolante vérité au sujet des activités trompeuses de l'US Postal, une équipe qui a reçu des dizaines de millions de dollars de la part des contribuables américains"
Des pratiques à peine croyables, médecine à l'appui.. Le Texan roulait aussi en Ferrari...
Le dopage, quand il ne tue pas, laisse des traces...
_____Attendons la réaction de l'UCI, au rôle équivoque, placée au pied du mur.Mais tout va bien, paraît-il...
Les années Armstrong sont-elles  derrière nous?
 Le vélo-business est-il enfin arrivé au point critique qui lui permettrait une refonte totale ou l'hypocrisie va-t-elle continuer?.
On aimerait y croire...
Il faudra encore du temps pour sortir de la logique marchande du sport-spectacle, du dépassement de soi à tout prix.
__Qui sonnera la fin d'un système où "plus ça change, moins ça change"?...
_____En tous cas , la meilleure amie de l'homme continue son chemin, indifférente aux vicissitudes du business-tour. 

Vive le vélo!.

Aucun commentaire: