Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 15 juin 2015

Vers un nouveau monde?

Hypothèses pour l'avenir 
                                            Il est toujours difficile et périlleux de se projeter dans l'avenir, même lorsqu'on est un bon analyste du présent.
       L'horizon est toujours incertain. Par définition, l'avenir  échappe dans une large mesure, même pour les esprits éclairés. Mais cela n'interdit pas d'anticiper avec prudence, à ses risques et périls, ce qui risque de se produire à court ou à moyen terme, dans les grandes lignes, au vu des évolutions actuelles.
    Sans être prophète, il ne faut pas être grand clerc pour anticiper de profondes bouleversements en Europe, au vu de des impasses actuelles, que la crise n'a fait que révéler. Ou pour pronostiquer des mutations au sein du monde arabe, en ce tournant historique.
    De grandes recompositions se dessinent au niveau mondial, aux contours encore très mal  définis.
     Diagnostiquer ce que pourra être un futur assez proche, dans le cadre d'une crise qui dure, qui n'est pas seulement économique, est aventureux, mais souvent fécond, non pas pour prophétiser à bon compte, pour jouer au devin, mais pour mettre en garde contre certains risques ou pour tracer certains chemins d'espoir et d'action.
      Plusieurs essayistes se risquent à souligner en pointillés ce que demain pourrait être, à partir des tendances fortes des temps présents.
           On pourra ne pas partager toutes les analyses de Hervé Juvin, qui propose quelques perspectives parfois assez peu orthodoxes, dans ce qu'il appelle la mise en marche d'un nouveau monde.
     Un conférence à suivre jusqu'au bout, car d'une grande qualité, à l'opposé d'un certain discours classique et naïf sur la mondialisation heureuse.
    Ce déçu de  l'Europe,  devenue  sans consistance, se propose de lancer un appel à la lucidité  dans notre époque qui bouge, que nous avons tendance à fantasmer, dans un sens ou dans un autre, qui nous effraie ou qui nous enthousiasme.
    L'auteur décrit assez bien, en cherchant les causes, l' homogénéisation du monde, perdant peu à peu ses particularismes.  Ce qu'il constate et déplore de manière quasi ethnologique.
Il note une tendance à l'affaiblissement des solidarités. 
      Les propos dépassionnés sur l'avenir qui s'annonce sont rares parfois intéressés.
Ceux-là on le mérite de prendre un certaine hauteur stimulante, sans prétentions.
__________________________________

Aucun commentaire: