Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 31 mars 2008

Du riz, des hommes et du marché


La hausse du prix du riz destabilise l’Asie:
"... Le prix du riz, qui constitue un des composants de base du régime alimentaire de près de la moitié de la population mondiale, a presque doublé sur les marchés internationaux au cours des trois derniers mois. Le budget de millions de pauvres Asiatiques s’en est trouvé amputé d’autant tandis que grandissent les craintes de désordres civils...Différents facteurs contribuent à alimenter la hausse rapide des prix du riz. L’élévation du niveau de vie en Inde et en Chine s’est accompagnée d’une hausse de la demande. Dans le même temps, la sécheresse et d’autres problèmes climatiques ont réduit la production en Australie et ailleurs. De nombreux fermiers se tournent vers des productions plus rentables et réduisent les superficies agricoles affectées à la production de céréales. Urbanisation et industrialisation ont enfin réduit la quantité de terre consacrée à la riziculture..."
-Menace de crise dans le secteur rizicole en Asie
"Le riz est vital pour l'Asie. Plus de 90 pour cent de la production mondiale de riz - actuellement quelque 520 millions de tonnes - y sont produits, couvrant plus du tiers des besoins en calories des 3,1 milliards d'habitants de la région. La population de l'Asie augmentant de quelque 56 millions de personnes par an, la demande intérieure de riz devrait atteindre 770 millions de tonnes d'ici à 2025.Comment fera-t-on pour satisfaire cette demande: c'est la question qui préoccupe de plus en plus les spécialistes du riz et les décideurs. Si les tendances actuelles persistent, dans vingt ans, la majorité des pays ne seront plus autonomes en ce produit et le bol de riz légendaire de l'Asie sera de plus en plus rempli par des céréales importées.A la dernière session de la Commission internationale du riz, tenue au Caire ce mois-ci, des spécialistes du riz sensés ont taxé les défis à relever d'"époustouflants" et même d'"effrayants". Pour satisfaire la demande de riz au cours des trente prochaines années, le plafond des rendements de riz irrigué en Asie devra passer de son niveau de quelque 10 tonnes par hectare de la fin des années 80 à 13 tonnes environ par hectare, tandis que les rendements moyens devront atteindre environ 6 tonnes/ha, soit près de deux fois le niveau actuel. Et il faudra y parvenir avec moins de terre, moins d'eau, moins de main-d'oeuvre et moins de produits chimiques, en particulier de pesticides..."
-Industrie-du-riz-en-crise
-La flambée des prix du riz inquiète les pays de la région
-Du riz sous haute surveillance

-L'Encyclopédie de L'Agora: Riz-
Tempête sur les grains__________________________

Aucun commentaire: