Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

dimanche 13 avril 2008

La flamme de la discorde ?



Les JO en petite forme (olympique)...
"...une religion, c'est-à-dire une adhésion à un idéal de vie supérieure" ?(P.de Coubertin)
-------------------------

Les événements du Tibet mettent en évidence une nouvelle fois le fait que les JO comportent des enjeux politiques , qu'ils véhiculent des mythes (depuis leur origine) et une certaine idéologie du sport et du corps (culte de la performance) , prenant aujourd'hui des aspects économiques et marchands plus marqués, dans la compétition-mondialisation des puissances...

"De Berlin en 1936 à Munich en 1972 en passant par Mexico en 1968 , les Jeux de Pierre de Coubertin ont accompagné les convulsions du XXe siècle dans une constante ambiguïté."
-
L'idéal olympique mis à nu par la mondialisation-------------------------

-
Encyclopédie de L'Agora: Jeux olympiques (textes et liens)
-CAJO (Collectif Anti Jeux Olympiques)
-Après les Jeux d'Athènes, l'olympisme en question
-Encyclopédie de L'Agora - Dossier: Coubertin Pierre de
Pierre de Coubertin: "les jeux Olympiques sont une grande leçon de philosophie que l'humanité se donne à elle-même. Ils sont le reflet de la conception du bonheur, de l'homme, de la perfection, de l'amour ". Sa définition de l'Olympisme tient dans ces quatre principes : être une religion, c'est-à-dire une adhésion à un idéal de vie supérieure, d'aspiration au perfectionnement ; représenter une élite d'origine totalement égalitaire en même temps qu'une "chevalerie" avec toutes ses qualités morales; instaurer une trêve des armes "fête quadriennale du printemps humain" ; glorifier la beauté par la "participation aux jeux des Arts et de la pensée".
-
Pierre De COUBERTIN : Le père peu présentable des jeux olympiques modernes …
-Les héros mythifiés de l’olympisme
--------------------------------------------------
Points de vue et débats:
-L'emprise du sport par Robert Redeker
-Vous avez dit « plaisirs du sport » ?
- Sport : la revanche du corps ?
-Critique du sport compétition marchand, sport-spectacle médiatique
-UNE PERSEVERANCE SALUTAIRE CONTRE LE SPORT:
"... Qui peut encore se laisser duper par la fable olympique quand on examine la composition très démocratique du CIO (des représentants cooptés de lord, prince, princesse, baron, marquis.), ou quand on prend en compte l'histoire politique des Jeux olympiques jalonnée de graves violations des droits de l'homme, non seulement de la part des pays organisateurs, mais aussi des pays participants : « Les principes éthiques » de l'olympisme représentent surtout un parfait alibi pour légitimer l'ordre inique du monde avec lequel le mouvement olympique a toujours pactisé.
Qu'on retienne, pour finir, les propos du baron Pierre de Coubertin, le grand « humaniste » que l'on sait, et ce au moment des JO de Berlin en 1936: « Ils [Les jeux de 1936] ont été, très exactement, ce que j'ai souhaité qu'ils fussent [.]. À Berlin on a vibré pour une idée que nous n'avons pas à juger, mais qui fut l'excitant passionnel que je recherche constamment. On a, d'autre part, organisé la partie technique avec tout le soin désirable et l'on peut faire aux Allemands nul reproche de déloyauté sportive. Comment voudriez-vous dans ces conditions que je répudie la célébration de la XIe Olympiade ? Puisque aussi bien cette glorification du régime nazi a été le choc émotionnel qui a permis le développement immense qu'ils ont connu. ..»
____________________________________________________
-La santé est-elle capital(e) ?
-Actualité du dopage
-Vélorution ! =Révolution ?

Aucun commentaire: