Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 16 juin 2008

Avoir faim à New-york...


Oui, nous sommes bien en 2008 , dans le pays le plus riche du monde , qui engloutit des milliards dans une guerre absurde , où les grandes fortunes prospèrent comme jamais..
D'une Amérique à l'autre...
La pénurie à l'âge de l'abondance...

Les New -Yorkais ont faim

"Quelque 3,1 millions de New-Yorkais, soit quatre habitants sur dix, ont affirmé avoir eu des difficultés à acheter de la nourriture en 2007 en raison de la hausse des prix, selon une étude de la Banque alimentaire de New York.
Le nombre de personnes touchées par la hausse des prix a explosé, avec un augmentation de 52% depuis 2003, la première année où l'étude a été réalisée...."

-La faim jusque dans les rues de New York:
"...Les banques alimentaires et les soupes populaires ont le vent en poupe depuis que l’insécurité alimentaire a commencé à frapper de plein fouet les classes moyennes. Car si les famines menacent l’Asie, l’Afrique et l’Amérique centrale, la faim aux États-Unis est plus que jamais une réalité : en moyenne, le nombre de personnes démunies qui s’approvisionnent dans les banques alimentaires a augmenté de 30 % depuis 2004.Second Harvest, la plus importante organisation caritative du pays, qui dispose de plus de 200 centres de distribution d’aide alimentaire répartis sur toute la surface du territoire, estime que plus de 25 millions de personnes reçoivent actuellement son aide. D’après une enquête de l’association, les familles doivent choisir entre les dépenses alimentaires et le paiement d’autres factures, notamment pour se chauffer. « Ce qui signifie que leurs revenus sont insuffisants pour subvenir à leurs besoins », commente un responsable de l’organisation. Il ajoute : « En principe, si vous avez un travail vous devez être en mesure de nourrir votre famille. Ces situations montrent qu’il y a quelque chose de structurel qui ne tourne pas rond dans l’économie. » « Avec l’augmentation des prix de l’essence et de la nourriture, les membres des classes moyennes ont un trou dans leur budget mensuel. Que font-ils ? Ils viennent chez nous : nous sommes leur dernier recours », explique quant à elle Tamar Auber, coordinatrice de la banque alimentaire Hanson..."
-Faim a new york - (Google Traduction)
-----------------------------------------------------------
-USA : réalité des chiffres
-Prix alimentaires : le vrai et le faux
- La spéculation représente un danger mortel pour l’humanité

Aucun commentaire: