Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 21 novembre 2008

RDC : terrain de chasse pour multinationales ?


Un des derniers Far-West de la planète ?
D'un pillage à un autre...
__________

"Le coltan, un minerai rare utilisé dans les portables, est l’un des principaux enjeux du conflit au Kivu Le contrôle du coltan, un minerai indispensable à la production des téléphones mobiles, de certains ordinateurs et des consoles de jeux, est devenu l’un des principaux enjeux de la guerre qui ravage depuis 1998 la région du Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC, ex-Zaïre).Une commission d’enquête mandatée par les Nations Unies vient de dénoncer les liens entre le commerce de ce minerai et les importations illégales d’armes dans la région."

Dans le Kivu, à l'Est de la République démocratique du Congo, la guerre a repris, avec son cortège d'atrocités et de personnes déplacées. Enjeu: le contrôle des fabuleuses réserves de coltan, un minerai très convoité que se disputent toutes les grandes puissances industrielles.

«Des pouvoirs étrangers, avec la collaboration de certains de nos frères Congolais, organisent des guerres avec les ressources de notre pays. Ces ressources, qui devraient être utilisées pour notre développement,pour l'éducation de nos enfants, pour guérir nos malades, bref, pour que nous puissions vivre d'une façon plus humaine, servent à nous tuer. Plus encore, notre pays et nous-mêmes sommes devenus un objet d'exploitation. Tout ce qui a de la valeur est pillé, saccagé et amené à l'étranger ou simplement détruit. Les impôts collectés qui devraient être investis pour le bien commun, sont détournés. Des taxes exorbitantes n'étranglent pas seulement le grand commerce et l'industrie, mais aussi la maman qui vit de son petit commerce. Tout cet argent prélevé sur nous, provenant de nos productions et déposé à la banque, est directement prélevé par une petite élite venue d'on ne sait où. (...) Cette exploitation est soutenue par un régime de terreur qui entretient l'insécurité (...) La déchéance morale a atteint un niveau si aberrant auprès de certains de nos compatriotes qu'ils n'hésitent pas à livrer leur frère pour un billet de dix ou vingt dollars».
Ce message, prononcé le jour de Noël 1999 par l'évêque de
Bukavu, Mgr Kataliko, devait lui être fatal
...

Des entreprises occidentales responsables de la guerre en RDC ?

Il y a un an, une Organisation Non Gouvernementale (ONG) anglaise, Global Witness, déposait une plainte contre la société britannique Afrimex. Elle l’accusait d’avoir contribué au conflit dans l’est de la République Démocratique du Congo en se livrant au commerce des minerais. En effet, si Afrimex avait réussi à se fournir en coltan et en étain depuis le début des deux premières guerres du Congo (1996-2003), c’est parce qu'elle versait des « impôts » au Rassemblement congolais pour la démocratie-Goma (RCD-GOMA), un groupe armé rebelle proche du Rwanda, et responsable de massacres de civils et d’actes de torture.
Le 28 août dernier, au moment même où les combats redoublaient de violence en RDC — cette fois-ci entre les rebelles tutsis, les hutus et l’armée — le gouvernement anglais a confirmé les allégations l’ONG, jugeant qu’Afrimex avait « enfreint des directives internationales en s’approvisionnant en minerais provenant d’une zone congolaise en guerre. »
Tant qu’il y aura des acheteurs… il y aura la guerre
Enfin, un gouvernement admet qu’une entreprise ne peut impunément exploiter les richesses du Congo car elle participe ainsi indirectement au financement du conflit. Global Witness crie victoire. « Le commerce des minerais sous-tend la guerre depuis 1998. La quasi-totalité des principaux groupes armés impliqués ainsi que des soldats de l’armée congolaise nationale font le commerce de ces minerais de manière illégale depuis des années, dans la plus totale impunité. Nombre d’entre eux imposent des taxes à la population civile et extorquent des minerais ou de l’argent le long des routes ou aux postes frontaliers » explique l'organisation sur son site internet . .."

-RDC : l'ONU doit aborder l'implication des entreprises dans le conflit.:
"...Le Conseil de Sécurité n’a pas donné de suites concrètes aux précédents rapports du panel (d'experts)montrant le lien entre les activités des entreprises multinationales et les groupes armés coupables de massacres et autres atrocités. La guerre en RDC aurait causé la mort de plus de trois millions de personnes, le plus lourd tribut payé par des civils depuis la seconde guerre mondiale. Selon le Panel d’experts, la volonté de contrôler les ressources naturelles est l’une des motivations principales de cette guerre..."

-CAUSES ET CONSEQUENCES DE LA GUERRE AU CONGO:
"... depuis que l'économie s'est mondialisée, il n'y a plus de tabous. Les frontières ne sont plus inviolables, l'autorité des Etats n'est plus souveraine, le droit international lui-même est sujet à distorsions. Quant aux ressources, elles sont désormais à prendre, par le plus rapide, le mieux armé, le plus proche... Les nationales à la recherche de profits à court terme. C'est ce qui explique l'engouement pour l'Afrique centrale : alors qu'un peu partout dans lemonde, les ressources minières ont déjà été fortement entamées, sinon épuisées, dans cette région peu accessible,longtemps défendue comme une chasse gardée par les sociétés belges du temps de la colonisation ou peu accueillante aux investissements pour cause de dictature, la plupart des gisements sont encore vierges ou mal exploités : diamants, cuivre, étain, charbon,fer,manganèse,maisaussiniobium,colombotentalite,cobalt,uranium,germanium, gaz méthane et pétrole, le Congo a de quoi susciter la convoitise. D'autres ressources encore font du pays une place stratégique, car chacunsait que leur possession fera la différence au cours des prochaines décennies. Il s'agit de l'eau, de l'énergie hydroélectrique, des terres arables, des forêts..."

-Le drame de la République démocratique du Congo, c'est la richesse de son sous-sol "..Le rôle joué par les multinationales dans la perpétuation des conflits qui ravagent la RDC depuis des années a d'ailleurs fait l'objet d'un rapport accablant de la part des Nations Unies, qui n'avaient pas hésité à publier le nom d'une centaine d'entre elles, impliquées dans l'extraction et la commercialisation de minerais stratégiques, exploités dans des régions en guerre.Des informations confirmées par l'IPIS (International Peace Information Service) qui a enquêté sur les activités illégales menées dans l'Est du Congo par des firmes épinglées dans le rapport de l'ONU, parmi lesquelles des sociétés anglo-saxones, belges, allemandes, néerlandaise et suisses.Pour brouiller les pistes, ces sociétés poursuivraient désormais leurs activités dans cette région «masquées et au travers de sociétés écrans» selon le chercheur congolais Jean-Paul Mopo Kobanda de l'Université de Paris 1, qui décrit dans son ouvrage intitulé «Les crimes économiques dans les Grands Lacs africains» les montants faramineux générés par le trafic du coltane congolais..."
-Les téléphones mobiles financent la guerre au Congo-Kinshasa

- Vers le dépeçage de la RDC ?:
"...Il est certain que de nombreuses multinationales notamment anglo-saxonnes ont grandement profité de ce marché de matières premières à bas coût et ont pu faire un certain nombre d'affaires. Il y eut les entreprises tête de pont qui prospectent en attendant que la guerre soit finie pour transférer le marché à des grandes multinationales qui sortent alors de l'orée du bois. C'est le cas en Ituri de l'entreprise canadienne Heritage Oil Company dont le propriétaire n'est autre que le fondateur de l'entreprise de mercenariat Executive Outcome. Une autre entreprise anglosaxonne sert de tête de pont aux majors, il s'agit d'American Mineral Fields (AMF) dont le siège se situe à Hope dans l'Arkansas..."
-LES MINERAUX DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

_____Martineau-_coltan.pdf (Objet application/pdf)
-RD Congo : comment nous alimentons la guerre la plus sanglante d'Afrique…qui reprend
-Le livre "NOIR CANADA : PILLAGE, CORRUPTION ET CRIMINALITÉ EN AFRIQUE"
-Le poids des multinationales dans la dette de la RDC
- Congo-Kinshasa, une décennie d'histoire
-La Belgique au prisme du Congo,
-Recherche Google : guerre au congo
-Le Conseil des droits de l’homme décide d’enquêter sur les causes de la guerre au Congo

Aucun commentaire: