Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 18 décembre 2008

Crise: heureusement qu'il y a Jésus...


Vive la crise!

In God We trust

-"C'est une période merveilleuse pour nous, avec de grandes opportunités d'évangélisation", explique le révérend Bernard, fondateur et pasteur du centre culturel chrétien de Brooklyn, la première congrégation évangélique de la ville de New York, dont les fidèles s'efforcent désormais d'arriver en avance aux offices pour être certains de trouver une place assise. "C'est quand les gens sont profondément bouleversés qu'ils ouvrent des portes."

-"Je trouve cela particulièrement excitant", confie le révérend Don MacKintosh, télévangéliste de l'Eglise adventiste du septième jour en Californie. "Nous devons profiter de l'occasion parce que chaque réveil du christianisme dans ce pays a toujours suivi une période de peur et d'avidité généralisées. Or c'est exactement ce que nous traversons en ce moment, une période de peur et d'avidité."

Les églises évangéliques ne connaissent pas la crise:

"De New York à la Californie, les fidèles affluent aux offices afin de prier pour conserver leur emploi ou de méditer sur le sens profond de la récession.

Confronté à une vague d'affluence subite dans sa petite église évangélique de Rock Shelter, à Manhasset – sorte de refuge pour gestionnaires de fonds spéculatifs et autres membres de yacht-clubs de l'Etat de New York –, le pasteur a dû aménager une pièce supplémentaire équipée d'une télévision et d'une centaine de chaises pliantes. Et cela fait plus de deux mois que cette annexe de la maison de Dieu ne désemplit pas le dimanche. A Seattle, l'église évangélique de Mars Hill enregistre l'une des plus fortes fréquentations du pays : elle compte désormais quelque 7 000 fidèles, soit un millier de plus qu'en 2007. A West Orange, dans le New Jersey, la congrégation The Life Christian Church a vu doubler le nombre d'obsécrations de ses paroissiens ; la grande majorité d'entre eux demandent à conserver ou à retrouver un travail...
A travers tout le pays, les congrégations religieuses, grandes et petites, proposent désormais des séminaires pratiques pour les fidèles aux prises avec le fisc. Cela va des conseils sur la "paix financière" proposés par l'église Journey, située dans le centre de Manhattan, au programme "Good Sense" [bon sens], mis au point dans la Willow Creek Community Church de South Barrington, dans l'Illinois, et désormais enseigné dans plusieurs églises du pays. De nombreux autres pasteurs ont décidé d'abandonner leurs sermons habituels sur le mariage et sur les Béatitudes au profit de prêches sur le sens théologique de la récession économique. .."

-ÉTATS-UNIS • Jésus PDG de l'année:
"Le développement des Eglises évangélique et pentecôtiste américaines ces dernières années amènent les dirigeants de ces communautés religieuses à adopter des méthodes de fonctionnement purement commerciales, relève The Economist. L'hebdomadaire britannique cite en exemple la Willow Creek Community Church (WCCC), située à South Barrington, près de Chicago, dans l'Etat de l'Illinois, aux Etats-Unis.
Cette Eglise, fondée en 1975, possède un multicomplexe "comprenant des restaurants, des cafés, des stades de basket-ball, des écrans vidéo, et, surtout, un parking d'une capacité de 4 000 places". Selon The Economist, la WCCC et la majorité des mégacommunautés pentecôtistes américaines ont "les mêmes principes de base que les entreprises : mettre le client au centre de toutes leurs préoccupations". Pour être toujours plus proches de la demande des fidèles, "ces méga-Eglises n'hésitent pas à créer des regroupements selon les centres d'intérêts de ceux-ci. L'Eglise met à la disposition de ses ouailles des services sociaux allant du soutien aux alcooliques jusqu'au transport en commun en passant par un service de garderie pour des milliers d'enfants tous les week-ends", souligne le magazine londonien..."

-Le sacrifice de la protection sociale pour un meilleur asservissement à la religion

- Dieu est-il américain ?

Aucun commentaire: