Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 6 septembre 2010

Retraites (suite...sans fin)

Aucun débat n'est (volontairement) plus embrouillé que celui-là




-Faute d'une discussion claire, objective,courageuse et ouverte sur ce sujet complexe mal dégrossi, à l'heure où des décisions importantes vont être prises dans la précipitation et la confusion, sans vision d'avenir suffisante, au coeur d'une crise qui exacerbe les tensions sociales et les déclarations alarmistes, il s'agirait de raison garder et il serait bon d'ajouter quelques pièces au dossier, qui certes ne convergent pas toujours, mais permettent de sortir des limites étroites dans lesquelles est enfermé le débat médiatique, propice à toutes les simplifications, assauts démagogiques et dramatisation entretenue...Retraites mal traitées : un scandale déguisé en réalisme

__________________

Regarder ailleurs et avec recul

"Les comparaisons européennes en matière de retraite révèlent que la France est loin d'être le plus mauvais élève de la classe. Et si le gouvernement mène à bien sa réforme, nous risquons d'adopter l'un des systèmes les plus durs du continent.__Les Français ont les retraités les plus jeunes d'Europe, va répétant le gouvernement. Et, en effet, la "retraite à 60 ans" paraît bien précoce comparée à celle de nos voisins: seule la Belgique connaît un seuil aussi bas en Europe. Aux yeux du gouvernement, la conclusion s'impose donc d'elle-même: il faut retarder l'âge minimal d'ouverture des droits à la retraite (60 ans) pour ajuster la durée de la vie de travail sur l'allongement de la vie tout court. A y regarder de plus près, les comparaisons internationales sont pourtant loin de conduire à des conclusions aussi unilatérales.__L'âge minimal de départ n'est en effet qu'une composante des systèmes de retraite. Il doit être mis en regard d'autres paramètres, notamment la durée de cotisation minimale requise, les conditions d'accès à une retraite à taux plein, l'âge réel de départ ou encore les dispositifs qui permettent de prendre une retraite anticipée. Si l'on tient compte de tous ces éléments, les comparaisons internationales dessinent alors un tableau assez différent: non seulement la France n'est pas le mauvais élève de la classe européenne, mais elle risque d'adopter l'un des systèmes les plus sévères du continent si le gouvernement mène à son terme la réforme qu'il a annoncée le 16 juin..." (Thierry Pech)-

______.T.Piketty réclame un «débat serein». «Sinon, on ira de rafistolage en rafistolage, avec des mesures stigmatisantes se focalisant sur tel ou tel régime spécial, ou sur certains paramètres comme l'âge légal. Se focaliser là-dessus est extrêmement réducteur, et peut aboutir à des décisions injustes pour ceux qui ont commencé à travailler tôt. (...) On va aller grappiller quelques milliards d'euros sur ces gens-là après avoir jeté des milliards d'euros par les fenêtres depuis 2007? Ça n'a pas de sens.»_A long terme, il plaide pour une «remise à plat de l'ensemble du système», du système fiscal en particulier.

___________________

Retraites: Moody's menace, Sarkozy et Fillon s'exécutent
-Diagnostic, enjeux et comparaisons internationales

-Le recul de l'âge de la retraite est-il inévitable?

-Universaliser le droit à la retraite -
-Philippe Askenazy: «30 à 50% des actifs exposés à des risques professionnels»
-Un autre système de retraites


_________________________________[Merci à La vie des idées]___________

Aucun commentaire: