Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 12 octobre 2010

La Bourse et le chaos

Changer le système...





-"La Bourse est devenue un casino géant. Sauf que le fonctionnement d'un casino est plus transparent et plus facile à comprendre"
( Thomas Peterffy, fondateur de la société Interactive Brokers)

- "Nous sommes assis sur un volcan financier" (Jean-Pierre Jouyet, président de l'Autorité des marchés financiers, le régulateur en France).
_____________________________[Photo© Michael Leckel / Reuters]

___Si l'on en croit cette petite démonstration, la Bourse serait à la portée d'un enfant, presque aussi simple qu'un jeu.
Mais si on examine comment elle fonctionne réellement, surtout depuis quelques décennies, on s'aperçoit qu'elle est devenue, à l'échelle mondiale, un système hypercomplexe, opaque, le plus souvent à but purement spéculatif, assez éloigné de ses fonctions économiques premières, d'une technicité folle, réservé à quelques initiés, où le trading algorithmique prend une place envahissante, inaccessible au commun des mortels et source de dysfonctionnements , de krachs possibles. ("... l'exécution automatique d'un important ordre de vente peut provoquer des mouvements extrêmes")
En son temps, Keynes avait déjà fustigé le court-termisme du système.

__Selon des spécialistes eux-mêmes, la Bourse est devenue un casino géant, dont le fonctionnement côtoie la déraison .
Une sorte de casino virtuel dans lequel les mégabanques au pouvoir surtout jouent avec le feu, malgré les règles prudentielles, qui, quand elles existent, sont peu ou pas appliquées.
Le développement des échanges financiers au niveau mondial et le développement des opérations ininterrompues à une vitesse accélérée par des outils informatiques de plus en plus sophistiqués ont créé les conditions de déstabilisation permanente, aux conséquences potentiellement ravageuses. La récente crise, l'affaire Kerviel ...sont là pour nous le rappeler.
Le système financier international finit par jouer contre l'économie réelle, au point que certains économistes vont jusqu'à suggérer de fermer la Bourse dans sa forme actuelle (lire ICI).
Est-ce envisageable dans un ensemble d'échanges globalisés?...
_____________________
-Certains profitent du gâteau

Aucun commentaire: