Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 2 février 2011

Gaz de schiste: et demain?

Eldorado ou malédiction écologique?


Gaz de schiste : révolution énergétique ou catastrophe environnementale ?

Le débat fait rage autour du problème des conditions d'extraction du gaz de schiste.
Dans la bataille énergétique mondiale, la fin programmée de l'ère du pétrole bon marché amène des compagnies à se ruer vers une nouvelle manne. Une nouvelle ressource abondante et présente en de nombreux pays de la planète, qui redonne des couleurs aux pétroliers. Total est totalement engagé. Un gaz pas comme les autres...
Des réserves pour cinquante ans ou peut-être plus, d'après certaines estimations.
La technique est relativement au point et simple en son principe. Les conséquences risquent d'être désastreuses.
"Une telle exploitation n'est rendue possible que grâce à la technique de fracturation hydrauliq
ue des roches, ainsi qu'à une récente amélioration des méthodes d'extraction, en particulier par forage horizontal. Les gaz de schistes étant dispersés dans la roche imperméable, il est donc nécessaire de forer d'innombrables puits en fracturant la roche. Chaque puits exploitable ne l'est que brièvement, un suivant doit donc être foré quelques centaines de mètres plus loin, et ainsi de suite… À deux ou trois mille mètres de profondeur, la réunion des micro-poches à l'aide d'un explosif détonné pour chacune des brèches occasionne un véritable séisme. La fracturation se fait par un mélange d'eau en grande quantité, de sable et de redoutables produits chimiques propulsés à très haute pression (600 bars), méthode qui génère la remontée du gaz à la surface avec une partie du redoutable liquide de fracturation. Chaque « frack » nécessite quasiment 15 000 mètres cube d'eau (soit 7 à 15 millions de litres), un puits pouvant être fracturé jusqu'à 14 fois."

_Etonnant qu'on en parle encore si peu en France alors que le débat est animé aux USA et au Canada. Cette nouvelle manne énergétique pose de nombreux problèmes, qu'on mesure mieux maintenant, après quelques années d'exploitation américaine.
__La France se prépare-t-elle à faire les mêmes erreurs que les USA et au Canada, où la demande d'un moratoire fait son chemin? L'absence de concertation est manifeste, alors que la qualité de l'environnement et de la santé humaine est en cause
"...Lourde de conséquences pour l'environnement, cette technologie est la clef à la fois géniale et monstrueuse d'une révolution énergétique qui a déjà propulsé les Etats-Unis en première place de la production mondiale de gaz naturel.En France, Jean-Louis Borloo, pourtant déclaré champion des énergies renouvelables, a signé en mars 2010 trois arrêtés autorisant leur recherche sur de vastes territoires qui s'étendent du Larzac à la Drôme en passant par les Cévennes et l'Ardèche... Et mis ainsi le feu aux poudres. Sur les Causses où la résistance s'organise, on se demande encore ce qui leur a pris de choisir ces hauts-lieux de révolte et de combat pour lancer l'exploration. Par naïveté ou par calcul ?.."
___Mais la fièvre commence à gagner notre pays. La ruée vers l'or gazeux provoque des réactions.
Un trésor empoisonné...
Un débat explosif aussi.

"Nathalie Kosciuzko-Morizet est montée au créneau . "Les permis d'exploration de gaz de schiste suscitent des inquiétudes et interrogations légitimes et grandissantes", a-t-elle reconnu. Avant de rassurer. "Il n'est pas question d'exploiter le gaz de schiste comme cela se fait notamment aux Etats-Unis. Des techniques dangereuses pour l'environnement et destructrices y sont utilisées". Un avis que José Bové conteste. "Il n'y a pas de savoir-faire français en la matière. Tous les brevets et les techniques sont américains"
Une bataille mondiale d'ampleur inédite est engagée.

Le Canada, le Québec surtout, exige un moratoire.
La presse s'engage et propose un dossier noir sur le gaz de schiste et des groupes, des associations de plus en plus nombreuses dénoncent les méfaits connus des techniques de forage. Le manque de réglementation est dénoncé.
Un document accablant fait le tour du net: Gaz De Schiste
Son auteur, Josh Fox est classé “terroriste” (!...)

Un débat public s'impose.
Le conseil général de l'Aveyron demande un moratoire
Le Larzac sent le gaz...
__Affaire à suivre...
Dernière nouvelle:
NKM en appelle à Matignon sur les sales gaz de schiste

__________Assurer notre avenir énergétique, oui, mais à quelles conditions?
__
Nucléaire et gaz de schiste s’invitent au Conseil européen
_
___Le mensonge (par omission) du ministère de l’écologie_
_
Gaz de schiste : Sarkozy veut copier l'Amérique
-_L
e "WikiLeaks" des gaz de schiste sur la radioactivité
_Article paru dans Agoravox

Aucun commentaire: