Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 8 décembre 2011

Vélorution

Oublions (un temps) le AAA...



... faisons du vélo!



Le vélo, c'est l'évasion, la détente, la forme.
C'est bon pour le moral. On réapprend la lenteur.
Comme dit Paul Fournel à sa manière:"... Le vélo donne un goût neuf aux choses simples...Il y a dans le vélo une relation amicale au monde: les montagnes que l’on voit sont à escalader, les vallées sont à dévaler...Etre dans le paysage, dans la pluie, dans sa chaleur, dans son vent, c’est le voir avec d’autres yeux, c’est l’imprégner en soi d’une façon instinctive et profonde....Jouissant d’une nature en profondeur dépressive...le vélo est ma métaphore essentielle, mon modèle profond. Tant que je pédale, je suis en équilibre, TANT QUE JE PEDALE , JE TOURNE ROND... »... ( Besoin de vélo. -SEUIL)
L'exemple vient de haut...(lol!) _Mais il n'y a pas que les bobos!
_Certes, le vélo n'est pas un remède anti-crise, mais il permet des parenthèses apaisées. Si Merkozy faisait tranquillement du vélo au lieu de filer dangereusement on ne sait où, quelque chose pourrait peut-être changer...

_________Je sais, je sais...Certains diront que la petite reine est ingrate, qu'elle peut faire souffrir .
C'est qu'il faut bien
choisir sa monture, la connaître, comme son corps et ses limites. Les modèles ne manquent pas. Toutes les tenues sont possibles!
La progression dans l'effort, la persévérance, la régularité paient. Le plaisir vient par surcroît.

__D'autres ont la phobie des voitures et autre engins motorisés qui monopolisent parfois sauvagement la rue et la route. Le vélo serait perdant dans cette lutte inégale. Pas toujours faux. Mais avec quelques règles simples de sécurité, no problem...
___Des villes et des régions fo
nt des efforts (insuffisants et inégaux) pour donner une place spécifique aux deux roues non motorisées.
Les Chinois de Pékin renouent avec le vélo au vu de la congestion automobile en croissance folle,.
Paris développe ses plans. Encore des progrès à faire!
La Rochelle a été pionnière. Strasbourg montre la voie. Les régions s'y mettent...
Le vélo a donc le vent en poupe. Il
se vend de mieux en mieux, même s'il dort trop souvent au fond d'un garage.
___Dans la capitale, la cohabitation pose problème, dit-on. La guerre serait déclarée... Mais elle existait bien avant entre les quatre roues. Le problème est que le cycliste n'a pas de carrosserie...
A
Berlin, pas de conflit apparent: le vélo y est roi, comme à Amsterdam
________Concilier anticipation de la crise pétrolière, maintien de la forme et gain de temps, voilà un plan malin.
Faites partie de la secte (amicale) des inconditionnels du vélo, comme les Danois… !
_____
NB: Ce billet est sciemment partisan
______________________________________________
________Bon, je pars faire mon tour de vélo quotidien avec mon copain A..... A deux, c'est mieux! La voiture divise, le vélo rassemble.
La
campagne nous attend...Il y fait toujours beau. Si, si!...
_____Faute de révolution, la vérolution est en marche!

Aucun commentaire: