Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 30 mai 2012

S'évader...si près

 Vrai coup de coeur

Prenez une très belle rare journée ensoleillée de fin mai
Considérez une envie impérieuse d'en finir avec la grisaille de deux mois
Liée à une autre de changer de cadre habituel
Des fourmis dans les mollets et un désir de se remettre sérieusement en selle en poussant son vélo sur une bonne distance  hors des sentiers battus.
Prendre une carte, promener son doigt d'ouest en est, de la Picardie à la Lorraine
S'arrêter sur une zône réputée peu attractive:
Les Ardennes, la vallée de la Meuse.
Pourquoi pas?
200km en voiture, ce n'est pas le bout du monde
Départ très tôt
Passage à Rocroi, la citadelle en étoile, où est passé Vauban. _Mais où n'est-il pas passé, ce voyageur-constructeur infatigable?_
Une forêt de plus en plus dense
Arrivée à Fumay, charmante et sévère à la fois
Cadre superbe, serein
La Meuse...fleuve marqué d'histoire
Lente, majestueuse, reposante
Plus secrète et ténébreuse que la Moselle de l'Eifel
Une voie verte  l'accompagne de Givet à Charleville, large et de bonne qualité, serpentant suivant ses humeurs
Parfait!
Je la remonte d'abord, vers Charleville, aux charmes discrets
Elle prend son temps, la Meuse, tantôt s'étalant, tantôt resserrant son cours pour se frayer un passage dans un goulot plus étroit
Elle chemine presque immobile  et ouvre sans cesse  de nouvelles perspectives
De chaque côté, la forêt couvre des pentes tantôt abruptes, tantôt plus faibles
Elle invite à la lenteur, au repos de l'esprit, à l'essentiel, donne envie de pleinement regarder, de pédaler zen et d'aller toujours plus loin, sans fatigue
Revin ._Arrivée à Monthermé, accrochée dans la vallée, lovéee dans une grande boucle la Meuse, qui caresse ses flancs
Superbe!
Poursuite vers Bogny    _ .Restauration, repas tiré du sac, sur l'herbe, au bord de l'eau
Retour sur ses pas: autres points de vue
S'enfoncer dans ce doigt tendu vers la Belgique.....Vireux , Ham, Chooz, Givet, et retour au point de départ.
120 km au compteur. Il se fait tard, il faut rentrer
Sûr, il faudra revenir.
Deux jours, c'est mieux .
_____Le bonheur est dans la nature et au bout du guidon...

Aucun commentaire: